7 conseils pour décrocher un premier emploi

A l'occasion du championnat du monde des grandes écoles, une table ronde a réuni des spécialistes du recrutement sur les conseils à suivre pour décrocher un premier emploi. Les voici. Restez vous-même et projetez vous dans l'avenir restent les meilleurs m

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

7 conseils pour décrocher un premier emploi

Rien, pas même la bruine quasi-permanente, n'a pu altérer leur enthousiasme. Ils étaient 2 à 3000 jeunes étudiants à avoir fait le déplacement pour le championnat du « monde des grandes écoles ». De jeunes sportifs, mais aussi des accompagnateurs à l'enthousiasme aussi bruyant qu'inaltérable : infatigables pom pom girls, increvables fanfares et supporters toujours prêts à acclamer l'athlète qui portait leurs couleurs.
Changement de décor et d'ambiance dans les sous-sols du stade Charléty, où était organisé un forum. Si certains avaient gardé leurs survêtements pour venir rencontrer les entreprises partenaires, les costumes majoritaires rappelaient aussi l'enjeu de la rencontre : décrocher un premier emploi, ou du moins un premier contact. L'enthousiasme se faisait plus discret, crise oblige. A deux pas de là, dans les locaux du comité olympique, les plus anxieux pouvaient recevoir des conseils pour décrocher ce premier poste. Décrocher le diplôme est peut-être l'aboutissement de votre scolarité, mais ce n'est que la toute première étape de votre vie professionnelle. Sachez-le, retroussez vos manches. Comme on dit sur les stades : à vos marques ? prêts ? Partez...

Conseil n°1 : faites un travail qui vous plaît
Qu'importe les conseils des uns ou les avis des autres, dans une recherche d'emploi, le candidat et ses envies doivent primer. « On ne réussit pas dans un travail que l'on n'aime pas », explique le DRH Didier Chéreau. Avant toute chose, il faut donc identifier ce que l'on aime faire, ce que l'on n'aime moins. Pour cela, n'hésitez pas à rencontrer des personnes qui travaillent dans le même secteur, dans l'entreprise que vous visez ou qui exerce la même fonction.

Conseil n°2 : développez votre singularité
Tous les pros des ressources humaines vous le diront : recruter un jeune diplômé n'est pas chose facile. Leur CV se ressemblent. Il est donc essentiel de savoir se distinguer. « Faites valoir votre unicité, ce qui vous rend singulier », recommande Patricia Goletto, DRH. Tout ce qui vous différenciera des autres candidats est un atout. « Un jeune diplômé est avant tout un potentiel, insiste le consultant spécialisé dans la deuxième partie de carrière Tristan de Feuilhade. Entre deux candidats, le potentiel fera la différence ». Tout, ensuite, est question de dosage, ne soyez pas non plus arrogant. Si personne ne vous reprochera d'avoir confiance en vous, gare à l'excès qui vous fermera bien des portes.

Conseil n° 3 : renseignez vous sur le style de l'entreprise
Les pros des RH le constatent avec regret. Les candidats ne posent pas assez de questions. Ou en tout cas, pas les bonnes. Avant d'accepter ou de refuser un job, intéressez vous à ce qui fait l'identité de chaque entreprise : son mode de management, la manière dont elle reconnaît les efforts des uns et des autres. Didier Chéreau recommande même aux candidats de « demander à rencontrer leurs futurs collègues ». Habib Ramdani, diplômé de la promotion 99 de l'Ecole centrale de Paris, estime que le style de celui qui sera le « futur manager est déterminant. C'est essentiel de savoir quel type de relation on pourra bâtir avec lui ».

Conseil n°4 : privilégiez les entreprises qui investissent dans l'humain
Préférez toujours les entreprises qui promeuvent les talents internes. Pour les reconnaitre, ne vous fiez pas aux discours officiels que l'on trouve sur les sites Internet « corporate ». Mobilisez plutôt votre réseau ou consultez les sites spécialisés où des salariés notent leur entreprise. Attention toutefois : vérifiez bien qu'il y a un nombre suffisant d'avis sur l'entreprise concernée.

Conseil n° 5 : pensez au poste d'après
Attention à la tautologie. Mais, après votre premier emploi, vous en décrocherez un second ! « Choisir un premier poste, c'est aussi choisir une trajectoire », explique Habib Ramdani. Anticiper dès le début le deuxième poste est pour lui essentiel. Là aussi, rien ne vaut des témoignages. Votre envie tient dans le fait de devenir directeur financier, rencontrez-en, demandez leur comment ils ont fait, quel premier poste ils conseillent. Vous avez forcément un réseau. Vous avez fait un stage ? Rappelez le directeur financier, même si vous n'avez jamais travaillé avec lui, demandez à vos parents...

Conseil n°6 : Estimez le pour et le contre d'une carrière internationale
« Gare aux miroirs aux alouettes », prévient Michel Gallière, lui aussi DRH. Partir à l'international reste un rêve pour nombre de jeunes diplômés, peu seront élus. Si l'aventure est souvent synonyme d'autonomie et de découverte, elle signifie aussi une relative solitude et la rencontre de vraies barrières culturelles. Pas vraiment le genre de carrière pour une personne qui aime évoluer dans un univers connu. Ainsi, mieux vaut d'abord connaître l'entreprise ici avant de rejoindre une de ses filiales, estime Patricia Goletto.

Conseil n°7 : oubliez ce que vous venez de lire
Ce qui compte c'est d'être vous-même. Alors oubliez les conseils des uns et des autres. Ne plaquez pas les conseils tout faits, du genre « il ne faut pas mettre jeune homme dynamique dans un CV », s'emporte Eric Matarasso, directeur associé de Quatre Vents. Vivez la situation et sachez qu'en dépit de tous les outils et les discours des RH, le recrutement reste un art bien incertain. La décision reste humaine, avec tout ce que cela compte d'inexplicable.

Les top-managers doutent aussi
« Rien n'est plus difficile que de recruter », a expliqué Jean-François Cirelli, vice président et directeur général délégué de GDF Suez. Rappelant que son entreprise réalisera 10 000 embauches cette année, il a exhorté les jeunes à ne pas tomber dans un pessimisme trop facile : « il y a une place pour vous. Il va falloir la conquérir [...]. Les entreprises ont besoin de la jeune génération ».
Plus étonnant, le directeur général délégué a reconnu avoir toujours eu peur des nouveaux postes, préférant rester dans une mission qu'il maîtrisait. Aux jeunes diplômés qui étaient venus l'écouter, il conseille de chercher « à savoir rapidement ce que vous aimez, où vous vous sentez bien ».

Christophe Bys

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS