6 projets français innovants pour exploiter les énergies marines renouvelables

Quatre projets d'exploitation des énergies marines, s'ajoutant aux deux récompensés en avril dernier, ont été dévoilés le 22 octobre par  Ségolène Royal et Emmanuel Macron. Les ministres de l'Energie et de l'Economie ont présenté les 6 gagnants de l'appel à manifestation d'intérêt lancé par l'Ademe dans le cadre des Investissements d'avenir. Six projets qui viendront encore renforcer l'expertise technologique et la filière industrielle d'exploitation des énergies renouvelables venues de la mer.

Partager
6 projets français innovants pour exploiter les énergies marines renouvelables
Le projet Marlin est mené par la DCNS parallèlement à la construction d'un premier démonstrateur ETM au large de la Martinique.

Deux des projets lauréats – Prismer, porté par Alstom et Pile & Tide, coordonné par Geocean - avaient été retenus dès avril 2014. Quatre autres s’y ajoutent : SeaTC, qui s’attèle au transport d’électricité sous l’eau ; Oceagen, qui se penche sur l’éolien flottant à bas coût ; Sea Reed, qui vise à développer une éolienne flottante spécifique aux champs éloignés et profonds, et enfin Marlin, pour permettre la production industrielle d’énergie thermique issue de la mer.

SeaTC : permettre le transport d’électricité sous l’eau

Le consortium SeaTC, dont M Prime Energy est le coordinateur vise à développer un connecteur électrique sous-marin innovant destiné à raccorder des hydroliennes ou des génératrices houlomotrices immergées. Le dispositif imaginé par M Prime Energy permet de connecter les génératrices au réseau sans contact et sans dégrader le rendement énergétique de la connexion. Le développement du SeaTC est un projet de R&D collaborative dont M Prime Energy a confié le pilotage à sa filiale M Prime Innovation, start-up technologique créée à cette occasion, et qui est associée dans le consortium SeaTC à quatre partenaires : DCNS, le laboratoire d’électromagnétisme G2Elab (Grenoble Génie Electrique –Grenoble INP), Corrodys (Centre d’expertise en corrosion et biofouling basé à Cherbourg), et ActiveTech, bureau d’études et d’ingénierie mécanique complexe basé à Caen.

M Prime Energy dirige le consortium SeaTC

Oceagen : démocratiser l’éolien flottant

Le projet Oceagen, mis en œuvre par un consortium regroupant Idéol, Bouygues Travaux Publics et l’Institut français des sciences et des technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAr), a pour but de valider la technologie de fondation flottante développée par Idéol, et qui permet de réduire significativement les coûts de l’éolien offshore très éloigné des côtes. La technologie de fondation flottante développée par Ideol se caractérise par sa forme brevetée de cuve carrée en béton qui sert de flotteur. Le principe est simple : le flotteur sur lequel est implantée l’éolienne est muni d’une piscine latérale. Les mouvements d’eau à l’intérieur de la piscine - brevetée sous le nom de "damping pool" - contrebalancent l’agitation de la mer et du vent et stabilisent l’ensemble.

Sea Reed : développer une éolienne flottante spécifique aux champs éloignés et profonds

Le projet Sea Reed travaille sur un sujet proche d’Oceagen et associe le groupe Alstom et DCNS. Il ambitionne de créer une solution d’éolienne flottante semi-submersible industrialisable, pour laquelle la turbine et le flotteur doivent être adaptés. C’est la turbine Haliade d’Alstom qui a été sélectionnée. Le projet prévoit plus particulièrement d’adapter le contrôle commande à l'éolien flottant par la prise en compte des mouvements du flotteur dans la chaîne de contrôle. Une autre innovation du projet réside dans le développement d'un ancrage léger synthétique et d'un stoppeur de chaîne optimisé simplifiant l'installation.

Sea Reed vise à permettre l'exploitation des vents par la turbine Haliade d'Alstom sur des champs éloignés des côtes

Marlin : optimiser le développement de l’énergie thermique des mers

La filière d’énergie thermique des mers (ETM) utilise la différence de température entre les eaux chaudes de surface et les eaux froides des profondeurs pour produire de l’électricité. Des développements technologiques complémentaires sont aujourd’hui nécessaires pour parvenir à moyen terme à produire en série des centrales ETM.
Le projet Marlin - fruit d'une collaboration entre DCNS, l'Ifremer, France Energies Marines, les régions Pays de Loire, Réunion et Martinique et l'Université de la Réunion - vise à répondre aux principaux défis technologiques de l’ETM pour laquelle il faut développer, tester et valider en conditions réelles une solution de conduite d’eau profonde efficace (tuyau d’aspiration d’eau froide à 1 km de profondeur) et améliorer les performances des échangeurs thermiques. Ces échangeurs sont indispensables au développement de centrales ETM car ils permettent de transférer la chaleur entre deux fluides à des températures différentes (eaux de surface et eaux en profondeur).

Un projet de centrale thermique utilisant l'énergie de la mer en Martinique devrait produire de l'électricité d'ici 4 ans.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Gestion/exploitation du service « distribution multimédia à l'attention des visiteurs ». Lot 2

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS