Les prix montent encore de 264 millions d'euros au deuxième jour des enchères 5G, selon l'Arcep

Le prix des enchères des nouvelles fréquences 5G en France est supérieur ce 30 septembre de 264 millions d'euros au prix atteint la veille au terme du premier jour des enchères lancées par le gouvernement, d'après l'Arcep, l'autorité de tutelles des télécoms.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les prix montent encore de 264 millions d'euros au deuxième jour des enchères 5G, selon l'Arcep
Le prix des enchères des nouvelles fréquences 5G en France est supérieur mercredi de 264 millions d'euros au prix atteint la veille au terme du premier jour des enchères lancées par le gouvernement, d'après l'Arcep, l'autorité de tutelles des télécoms. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

Au deuxième jour des enchères sur les fréquences 5G, les prix grimpent. Bouygues Telecom (Bouygues), Orange, Free (Iliad) et SFR (Altice) rivalisent pour acquérir 110 MHz répartis en 11 blocs de 10 MHz. Ils ont proposé 264 millions de plus que la veille.

Le nouveau prix de 114 millions par bloc fixé par l'Arcep pour le deuxième jour des enchères représente un total de 1,254 milliard d'euros.

Mardi, les enchères s'étaient arrêtées à 90 millions par bloc.

Le processus se poursuivra jeudi 1er octobre, précise l'Arcep.

Avec Reuters (Mathieu Rosemain; version française Jean-Michel Bélot, édité par Henri-Pierre André)

0 Commentaire

Les prix montent encore de 264 millions d'euros au deuxième jour des enchères 5G, selon l'Arcep

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS