Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

500 EUROPEENSEnergie-B-TP-services FinlandeLES BONS TUYAUX DE GS-HYDROFaciles à utiliser, les pipelines de GSH ont conquis le monde. Grâce à une technologie unique et à une diversification des risques, ce sous-traitant venu du Nord affiche une croissance de 30 % par an.

,

Publié le

Les entreprises citées

500 EUROPEENS

Energie-B-TP-services Finlande

LES BONS TUYAUX DE GS-HYDRO

Faciles à utiliser, les pipelines de GSH ont conquis le monde. Grâce à une technologie unique et à une diversification des risques, ce sous-traitant venu du Nord affiche une croissance de 30 % par an.



Eteläesplanadi, l'avenue cossue d'Helsinki : derrière la porte du numéro 24 se dresse un majestueux escalier en marbre décoré de fresques. L'immeuble, qui abrite depuis peu GSH, spécialiste de pipelines, en dit long sur la réussite de cette PME finlandaise. De 18,6 millions d'euros en 1994, son chiffre d'affaires est passé à 52 millions d'euros en 1998, grâce à une technologie unique au monde. " Nous sommes les seuls à faire des pipelines sans moulage ", commente le P-DG, Esko Liiri. A l'en croire, son système est révolutionnaire : plus rapides à fabriquer que les pipelines traditionnels, ses " tuyaux " sont aussi plus faciles à nettoyer, à assembler, à réparer, et sont capables de résister à de très hautes pressions. Une série d'avantages qui n'a pas échappé aux grandes compagnies pétrolières, comme Mobil, et aux industriels, comme Renault et Airbus, tous clients de GSH. C'est aussi ce qui explique pourquoi cet ingénieur finlandais de 55 ans est soutenu depuis 1998 par des investisseurs internationaux aussi prestigieux que Chase, General Motors, British Aerospace, Goldman Sachs, Union Bank of Kuwait, la famille Opel et ATT, aujourd'hui actionnaires à hauteur de 31,8 %. Personne n'aurait imaginé une telle métamorphose il y a quatre ans, lorsque Esko Liiri, P-DG depuis 1986, achète, via un " management buy-out ", l'entreprise au conglomérat finlandais Koné. A peine arrivé aux commandes de GSH, Esko Liiri se fixe comme priorité de répartir les risques aussi bien en termes de clientèles qu'en zones géographiques. Initialement fournisseur des chantiers de construction navale, il devient en un tournemain un sous-traitant incontournable des plates-formes offshore. " Nos pipelines font réaliser un gain considérable aux compagnies pétrolières, car, en cas de réparation, elles n'ont plus besoin d'arrêter le travail pour éviter les risques d'explosion. "

Une stratégie bien rodée

Puis Esko Liiri se tourne vers les industriels. Les kilomètres de pipelines pour les laboratoires de test d'Airbus, de Renault et des usines d'Outokumpu (spécialiste finlandais du laminage), c'est lui. Une potion anticyclique : " Quand le prix du pétrole est élevé, les pétroliers investissent beaucoup, et, à l'inverse, quand le prix des matières premières baisse, ce sont les industriels, puis, par ricochet, les chantiers navals qui investissent ", se félicite Eko Liiri. Il estime pourtant ne pas avoir encore achevé sa diversification. " Il y a beaucoup de domaines où nous ne sommes pas encore présents. Finalement, ce qui compte, c'est de toujours mettre les ressources au bon endroit en étant très flexibles. " Cette stratégie bien rodée, Esko Liiri l'a appliquée dans toute son organisation. Tous les flux, du design au montage final, sont intégrés. Et, puisque la croissance oblige à déménager tous les cinq ans, les usines sont louées. A l'étranger, où se fait 93 % de la facturation, les treize filiales et vingt-trois bureaux de représentation ont, en dehors de la gestion des clients locaux, la responsabilité mondiale d'une spécialité donnée. Les Britanniques s'occupent ainsi du nettoyage, les Finlandais du design, tandis que les Allemands et les Norvégiens se chargent des achats. Reste à savoir ce que fera la France, où Esko Liiri compte ouvrir très vite une filiale. Léna LUTAUD



GSH

Helsinki

Pipelines

Chiffre d'affaires 1998 (prévision) 341 millions de francs (51,2 millions d'euros)

Chiffre d'affaires 1992 110 millions de francs

Croissance 1997/1992 163 %

Effectif 235 personnes



Et aussi

Genset

CA 1997 : 15

Biotechnologies

Sa securitas

CA 1998 : 38

Services de sécurité

Electrotek as

CA 1997 : 8

Installations électriques

IKM group

CA 1997 : 42

Production d'équipements para-pétroliers

Permasteelisa

CA 1998 : 290

Habillage de bâtiments

Topos tile kingdom

CA 1998 : 44

Distribution de produits céramiques

Tinglev elementfabrik

CA 1997 : 16

Matériaux de construction

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle