5 MDS€ pour répondre aux grandes questions de l’énergie

Sur les 35 milliards d’euros d’investissements publics nouveaux prévus dans le cadre du grand emprunt, 5 milliards seront dévolus au "développement durable". Etat des lieux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

5 MDS€ pour répondre aux grandes questions de l’énergie

Nucléaire de quatrième génération, captage et stockage de carbone, solaire à haut rendement, gestion de l’intermittence de l’éolien… Les cinq milliards du grand emprunt destinés au « développement durable » tenteront de financer la réponse aux défis énergétiques du XXIe siècle.

Sur les 2,5 milliards d’euros alloués aux énergies renouvelables et décarbonées, 1,5 milliard sera versé à l’Ademe «qui a su développer une compétence solide d’agence de financement des énergies renouvelables, grâce à la gestion du fonds ‘démonstrateurs’», indique l’Elysée. Ces financements seront alloués en coordination avec l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l'énergie (Ancre), créée en juillet dernier. La priorité ira au captage et stockage du carbone. « Un démonstrateur européen a déjà été installé à Esbjerg au Danemark, piloté par l’IFP et Total envisage le lancement d’un site pilote sur l’ancien gisement de gaz naturel de Lacq », note ainsi l’Elysée. A titre de comparaison, le département américain à l'Energie a pour sa part annoncé 4 milliards de dollars de financement public pour des démonstrateurs de captage et stockage de carbone. Les Secrétaires américains à l'énergie et à l'agriculture, Chu et Vilsack, ont également annoncé le 4 décembre dernier que plus de 600 millions de dollars de subventions seraient consacrés à 19 projets de bioraffinerie, un sujet absolument absent des arbitrages français annoncés hier. L’amélioration de la performance des panneaux photovoltaïques, « qui ne convertissent aujourd’hui qu’une faible part du rayonnement solaire en électricité », et le stockage de l’énergie pour mieux gérer l’intermittence de l’énergie éolienne font par contre partie des priorités.

Le milliard restant sera consacré à la création de 5 à 10 instituts d’excellence regroupant chercheurs publics et entreprises dans une logique de partenariats publics-privés, en cohérence avec les pôles de compétitivité. «Les moyens nouveaux aboutiront à renforcer considérablement les opérateurs de recherche intervenant dans les énergies renouvelables et décarbonées, tels que le CEA, l’IFP, l’Ifremer, le BRGM, l’INRA…» Le Commissariat à l’énergie atomique devra s’ouvrir davantage aux autres énergies décarbonées que le nucléaire. Symbole de ce virage : il devient le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives.

Un milliard d’euros est consacré aux réacteurs nucléaires de 4e génération, qui recycleront l'uranium et le plutonium. Ils «produiront de plus faibles quantités de déchets radioactifs à vie longue et nécessiteront beaucoup moins de combustible, permettant ainsi de faire reculer considérablement l’horizon d’épuisement des réserves mondiales».

Un fonds d’un milliard d’euros sera géré par la Caisse des dépôts et consignations et consacré au soutien de «programmes urbains intégrés (transports, logement, énergie) qui émergeront en France au travers d’appels à projets». L’objectif étant de déployer des technologies nouvelles comme les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques.

Les 500 millions d’euros restants seront versés à l’Agence nationale de l'habitat (Anah) pour la rénovation thermique des logements privés énergivores abritant les ménages aux revenus les plus modestes.

Lire aussi :
Grand emprunt : Sarkozy veut dépenser moins pour investir plus
Le grand emprunt : pas assez moderne ?
Grand emprunt un milliard d’euros à l’arraché




VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne
0 Commentaire

5 MDS€ pour répondre aux grandes questions de l’énergie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS