Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

5 chiffres pour comprendre la libéralisation du marché français de l'énergie

Aurélie Barbaux , ,

Publié le

Le marché du gaz et de l’électricité est ouvert à la concurrence en France depuis 10 ans. Mais seul un Français sur deux sait qu’il peut changer de fournisseur, et moins d’un sur quatre a sauté le pas.

5 chiffres pour comprendre la libéralisation du marché français de l'énergie

10 ans

Le marché de l’électricité et du gaz a été ouvert à la concurrence pour l’ensemble des clients en France le 1er juillet 2007. Cela signifie que les consommateurs individuels ont le choix de leur fournisseur et d’acheter leur énergie à un prix non réglementé. L'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie a été engagée dès 1996, avec l'adoption d'une première directive européenne concernant l'électricité, suivie en 1998 d'une directive sur le gaz. Elle avait commencé en France dès 1999 pour les entreprises très consommatrices d’énergie (consommation supérieure à 100 GWh).

50%

Seul un Français sur deux sait qu’il peut changer de fournisseur, selon une enquête du médiateur national de l’énergie, organisme créé en décembre 2016 pour accompagner les consommateurs. Selon lui, 81% de ceux qui connaissent la marche à suivre pour changer de fournisseur trouvent la démarche simple.

21

C’est le nombre de fournisseurs nationaux d’électricité et/ou de gaz naturel. Mais il n’y a toujours que deux gestionnaires de réseaux de distribution, en monopole sur 95% du territoire (principalement la métropole), Enedis (ex. ERDF) pour l’électricité et GRDF pour le gaz.

15%

C’est la part du marché résidentiel des fournisseurs alternatifs d’électricité. Sur 32,1 millions de sites raccordés au réseau électrique, 4,878 millions sont désormais en offre de marché, la quasi-totalité des clients individuels (4 847 000) ayant choisi un fournisseur alternatif. La part de marché d'EDF n'est donc plus que de 85%. Chez les clients professionnels (entreprises, commerces, etc.), sur les 5 millions de sites, 1,65 million étaient en offre commerciale. Les concurrents d’EDF détiennent 18,6% du marché professionnels. Le tarif réglementé de vente de l'électricité, encore appliqué par EDF à plus de 27 millions de foyers, devrait augmenter de 1,7% au 1er août 2017.

25%

C’est la part de marché conquise par les fournisseurs alternatifs de gaz. Sur 10,6 millions de compteurs, 5,266 millions sont en offre de marché, dont près de la moitié (2 564 000) relève d’un fournisseur alternatif et 2 702 000 d’un fournisseur historique (Engie, ex. GDF Suez). Chez les professionnels, les fournisseurs alternatifs ont pris 39,9% du marché. 88,7% des 663 000 sites ne sont plus en tarifs réglementés. 265 000 sont chez des fournisseurs alternatifs. Au 1er juillet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) voudrait appliquer aux tarifs réglementés du gaz une baisse de 4,3%.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus