5 chiffres pour comprendre la libéralisation du marché français de l'énergie

Le marché du gaz et de l’électricité est ouvert à la concurrence en France depuis 10 ans. Mais seul un Français sur deux sait qu’il peut changer de fournisseur, et moins d’un sur quatre a sauté le pas.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

5 chiffres pour comprendre la libéralisation du marché français de l'énergie

10 ans

Le marché de l’électricité et du gaz a été ouvert à la concurrence pour l’ensemble des clients en France le 1er juillet 2007. Cela signifie que les consommateurs individuels ont le choix de leur fournisseur et d’acheter leur énergie à un prix non réglementé. L'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie a été engagée dès 1996, avec l'adoption d'une première directive européenne concernant l'électricité, suivie en 1998 d'une directive sur le gaz. Elle avait commencé en France dès 1999 pour les entreprises très consommatrices d’énergie (consommation supérieure à 100 GWh).

50%

Seul un Français sur deux sait qu’il peut changer de fournisseur, selon une enquête du médiateur national de l’énergie, organisme créé en décembre 2016 pour accompagner les consommateurs. Selon lui, 81% de ceux qui connaissent la marche à suivre pour changer de fournisseur trouvent la démarche simple.

21

C’est le nombre de fournisseurs nationaux d’électricité et/ou de gaz naturel. Mais il n’y a toujours que deux gestionnaires de réseaux de distribution, en monopole sur 95% du territoire (principalement la métropole), Enedis (ex. ERDF) pour l’électricité et GRDF pour le gaz.

15%

C’est la part du marché résidentiel des fournisseurs alternatifs d’électricité. Sur 32,1 millions de sites raccordés au réseau électrique, 4,878 millions sont désormais en offre de marché, la quasi-totalité des clients individuels (4 847 000) ayant choisi un fournisseur alternatif. La part de marché d'EDF n'est donc plus que de 85%. Chez les clients professionnels (entreprises, commerces, etc.), sur les 5 millions de sites, 1,65 million étaient en offre commerciale. Les concurrents d’EDF détiennent 18,6% du marché professionnels. Le tarif réglementé de vente de l'électricité, encore appliqué par EDF à plus de 27 millions de foyers, devrait augmenter de 1,7% au 1er août 2017.

25%

C’est la part de marché conquise par les fournisseurs alternatifs de gaz. Sur 10,6 millions de compteurs, 5,266 millions sont en offre de marché, dont près de la moitié (2 564 000) relève d’un fournisseur alternatif et 2 702 000 d’un fournisseur historique (Engie, ex. GDF Suez). Chez les professionnels, les fournisseurs alternatifs ont pris 39,9% du marché. 88,7% des 663 000 sites ne sont plus en tarifs réglementés. 265 000 sont chez des fournisseurs alternatifs. Au 1er juillet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) voudrait appliquer aux tarifs réglementés du gaz une baisse de 4,3%.

0 Commentaire

5 chiffres pour comprendre la libéralisation du marché français de l'énergie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS