Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

5,7 millions d’euros d’aide pour CarThera et ses ultrasons contre les pathologies du cerveau

Marion Garreau ,

Publié le

La start-up CarThera a annoncé mercredi 12 octobre avoir reçu une aide de 5,7 millions d’euros dans le cadre du programme d’investissements d’Avenir opéré par Bpifrance. L’enveloppe doit lui permettre d’accélérer le développement et la mise sur le marché d'un dispositif ultrasonore innovant dans le traitement de pathologies du cerveau.

5,7 millions d’euros d’aide pour CarThera et ses ultrasons contre les pathologies du cerveau © CarThera

C’est une belle enveloppe qui vient saluer des années de recherche. La start-up française CarThera a annoncé, mercredi 12 octobre, avoir reçu une aide de 5,7 millions d’euros pour supporter le développement et la commercialisation d'un dispositif médical innovant destiné au traitement de pathologies cérébrales. Cette aide est versée par Bpifrance dans le cadre d’un appel à projets du Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI).

"Les derniers travaux de CarThera sont unanimement salués comme de nouvelles solutions innovantes pour le traitement des pathologies cérébrales, a commenté Marie Zwarg, responsable sectoriel santé chez Bpifrance. Le financement accordé par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir va permettre à cette start-up d’accélérer le développement de ses solutions et d’apporter une innovation disruptive sur un marché à fort potentiel de croissance."

Fondée en 2010 par le professeur Alexandre Carpentier, neurochirurgien à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), CarThera a développé le dispositif ultrasonore ‘SonoCloud’. Implanté dans l’épaisseur du crâne et activé quelques minutes avant l’injection intraveineuse du produit thérapeutique, ce dispositif permet d’améliorer le passage des médicaments dans le cerveau, normalement bloqués par la barrière hémato-encéphalique (BHE).

Une diffusion de la molécule 5 fois plus importante

En juin dernier, les équipes de CarThera (appuyées par l’PH-HP, l’Inerm, …) ont présenté des résultats de premiers tests (phase 1/2a) très encourageants : sur 20 patients atteints de glioblastome, la tumeur primitive du cerveau la plus agressive, deux minutes d’émission d’ultrasons ont suffi à perméabiliser la BHE pendant six heures, permettant ainsi une diffusion de la molécule thérapeutique dans le cerveau cinq fois plus importante que d’ordinaire. La technique serait reproductible et non toxique, assure CarThera.

L’enveloppe que reçoit aujourd’hui la start-up doit permettre la réalisation d’une étude de phase 2b/3 dans le glioblastome, un essai clinique de grande envergure qui inclura environ 200 patients, avec des centres en Europe et aux Etats-Unis. Il permettra également de financer plusieurs études exploratoires notamment pour la maladie d’Alzheimer, dont les traitements bloquent eux aussi sur le passage de la BHE.

Qu’il s’agisse des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, …) ou des tumeurs cancéreuses, on estime aujourd’hui que seuls 2% des molécules développées par l’industrie pharmaceutique passent suffisamment dans le cerveau pour être efficaces. Les ultrasons ainsi que la vectorisation des molécules sont aujourd'hui les deux techniques les plus avancées de passage de la BHE, et donc d'amélioration de l'efficacité des traitements. Bien des espoirs reposent sur elles.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus