Electronique

4G : le régulateur des télécoms étudie la possibilité d'utiliser la bande 1 800 MHz

, , , ,

Publié le

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) lance une consultation avec les opérateurs de téléphonie mobile afin d'étudier la mise à disposition d'une partie de la bande de fréquences 1 800 MHz actuellement utilisée pour acheminer la voix.

4G : le régulateur des télécoms étudie la possibilité d'utiliser la bande 1 800 MHz © Alvimann - MorgueFile - C.C.

Le déploiement de la 4G continue son bonhomme de chemin, après l'annonce de la volonté des trois principaux opérateurs de faire cause commune autour de ce nouveau réseau de téléphonie mobile quatrième génération.

L'Arcep indique dans son communiqué avoir été saisie d'une demande de Bouygues Telecom "afin de pouvoir exploiter dans ses fréquences de la bande 1 800 MHz, un réseau de quatrième génération (4G) via la technologie LTE".

Cette bande des 1 800 MHz est l'une des deux fréquences avec le 900 MHz actuellement utilisées pour la 2G, qui permet de transmettre la voix et des données de faible volume comme les SMS.

La technologie 4G, en cours d'expérimentation dans plusieurs villes françaises, permettra d'avoir depuis son mobile un débit internet équivalent à celui d'une ligne fixe très haut débit.

L'Arcep indique ainsi qu'elle lance une consultation publique, jusqu'au 28 septembre, "afin de recueillir les avis des acteurs sur les conditions et les modalités de la levée de la restriction à la technologie GSM des autorisations d'utilisation de fréquences dans la bande 1 800 MHz".

3,5 milliards d'euros pour l'Etat avec la vente de fréquences 4G

L'Autorité indique avoir déjà engagé "des travaux préparatoires à la réutilisation de cette bande par des technologies autres que le GSM" et que "ces travaux sont menés en concertation avec les acteurs, notamment par le biais d'auditions des opérateurs mobiles par le collège de l'Arcep qui ont eu lieu entre la fin du mois de juin et le début du mois de juillet".

Si dans le cadre de la consultation les opérateurs qui exploitent ces fréquences se déclarent prêts à lever les restrictions d'utilisation de cette bande de fréquences, cette dernière pourrait être adaptée techniquement pour transporter de la 4G via son réseau d'antennes existants.

Il est vital pour les opérateurs télécoms de détenir un maximum de fréquences 4G, afin de pouvoir proposer des capacités décuplées et donc de nouveaux services aux utilisateurs de smartphones dont le nombre ne cesse de progresser.

En 2011, l'Etat français a empoché 3,5 milliards d'euros en vendant des lots de fréquences 4G, pour la majorité libérées par le passage de la télévision analogique à la télévision numérique, et que se sont partagés les opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte