Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

40 propositions des ingénieurs pour réindustrialiser la France

Cécile Maillard ,

Publié le

Ces propositions sont regroupées dans un Livre blanc publié par l'association Ingénieurs et scientifiques de France. Envoyé aux candidats à la présidentielle et aux parlementaires, il fera l'objet de rencontres et débats jusqu'aux élections législatives. L'Usine Nouvelle vous en propose la libre consultation.

40 propositions des ingénieurs pour réindustrialiser la France © D.R.

L'approche d'échéances électorales réveille les ingénieurs. Pas toujours très présents dans le débat public, ils entendent profiter des campagnes présidentielle et législative de 2012 pour faire entendre leur voix.

Et les sujets ne manquent pas : Fukushima, Mediator, suppressions de postes chez PSA, Investissements d'avenir, l'actualité abonde de questions mettant en jeu la science et l'ingénierie.

L'association Ingénieurs et scientifiques de France interpelle les politiques en publiant un Livre blanc contenant « 40 propositions pour réindustrialiser la France ». Un vrai travail d'ingénieurs, méthodique et mesuré…

Pendant plusieurs mois, ont été consultés plus d'une centaine d'associations d'anciens d'écoles d'ingénieurs, des sociétés scientifiques, des ingénieurs en poste, des entreprises industrielles. Autant de remontées du terrain qui ont nourri la réflexion.

L'association a regroupé ses 40 propositions en sept grands chapitres : comment relancer l'industrialisation, créer une culture de l'innovation, améliorer la formation d'ingénieurs, répondre aux défis énergétiques, développer une culture de prévention des risques, s'engager dans un développement responsable, redonner une image attractive de la science et de la technologie.

Après quelques vagues formules sur les moyens, pour la France, de "prendre son destin en main" et de retrouver "les voies de la confiance en soi", l'association rappelle le sens de sa démarche : réfléchir sur le temps long, celui que n'ont ni les politiques, ni les entreprises,  et lancer une "reconquête" de l'industrie.

D'ailleurs, sa proposition numéro 1 appelle à "définir une stratégie industrielle à long terme identifiant les champs d'opportunité technologique". Tout en découlera, notamment les choix en matière de formation et de financements.

De nombreuses propositions insistent sur le poids des territoires, qui devra être accentué, mais aussi sur la priorité à donner aux PME. "Nous sommes évidemment favorables aux Investissements d'avenir, une politique qui insuffle innovation et financements là où des projets sont porteurs, analyse Julien Roitman, président des Ingénieurs et scientifiques de France. Mais nous serons très attentifs à ce que les PME en profitent aussi."

Par ailleurs, les scientifiques proposent que soit encouragée la reprise d'entreprises, notamment des petites et moyennes. Pour Julien Roitman, "si les créations d'entreprises sont souvent le fait de managers, les reprises intéressent beaucoup les ingénieurs. Aider les reprises autant que les créations représente un gisement d'emplois et de dynamisme".

Figurent évidemment dans ce Livre blanc des propositions visant à revaloriser le métier d'ingénieur : des questions de rémunération, progression de carrière, formation tout au long de la carrière, mais aussi "création par les pouvoirs publics d'une structure officielle pour la communauté des ingénieurs et scientifiques", un ordre des ingénieurs.

Le Livre blanc de l'association Ingénieurs et scientifiques de France

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle