Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

40 millions d’euros pour une centaine de PME en régions

Arnaud Dumas , , , ,

Publié le

Les cinquante spécialistes des fonds propres des antennes régionales de Bpifrance ont désormais une nouvelle corde à leur arc. La banque publique d’investissement lance, le 8 avril 2014, le fonds de capital développement "France investissement régions 3", dédié aux tickets d’investissement inférieurs à 500 000 euros.

40 millions d’euros pour une centaine de PME en régions © Images_of_money - Flickr - C.C.

Les PME vont pouvoir renforcer leurs fonds propres. Bpifrance lance, mardi 8 avril, un nouveau fonds de 40 millions d’euros, dédié à de petits tickets d’investissement inférieurs à 500 000 euros. Le fonds "France investissement régions 3" devrait investir dans une centaine de PME, à raison d’une vingtaine d’investissements par an pendant cinq ans.

"Il y a une défaillance de marché sur ce type d’investissement, confie Fanny Letier, la directrice de Bpifrance investissement régions. L’offre est peu abondante car il est difficile pour des fonds privés d’être rentables sur ce segment. C’est précisément dans l’ADN de Bpifrance d’aller combler cette faille de marché avec notre équipe de 50 investisseurs en région."

Un vivier de 12 000 PME indépendantes

Le fonds vise des entreprises traditionnelles, dont le modèle économique est déjà établi et dont le chiffre d’affaires est généralement compris entre 2 millions et 15 millions d’euros. La banque publique a recensé près de 12 000 PME indépendantes d’un grand groupe avec un bilan à l’équilibre, pouvant potentiellement être clientes du nouveau fonds. Parmi celles-ci, Bpifrance a identifié celles qui grandissaient le plus vite.

"C’est un vivier extrêmement significatif qui se trouve partout en France, précise Fanny Letier. Chaque équipe en région a identifié une soixantaine d’entreprises à fort potentiel. Elles ont pour mission de leur proposer une démarche de renforcement de leurs fonds propres."

Un outil de quasi fonds propres

Le fonds France investissement régions 3 sera investi sous forme d’obligations convertibles en actions. Cet outil de quasi fonds propres laisse la possibilité au chef d’entreprise de rembourser les obligations à l’échéance plutôt que de voir entrer un nouvel actionnaire au capital. "Je pense que l’on convertira en capital dans près de la moitié des cas", confie cependant Fanny Letier.

Cet outil est aussi un moyen d’accompagner les PME sur d’autres produits en fonds propres, pour les aider à poursuivre leur développement. Le précédent fonds dédié aux PME en région avait ainsi investi dans Rossignol Technology, un sous-traitant automobile de la vallée de l’Arve spécialisé dans la fabrication de tige de frein et d’embrayage. "Nous l’accompagnons depuis 2011 et, maintenant, l’entreprise va continuer à se développer avec nous au Mexique", se félicite Fanny Letier. 

Arnaud Dumas

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle