4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

Au fil des années, les dispositifs haptiques au service de la réalité virtuelle se multiplient et se perfectionnent. Si de nombreux systèmes permettent de percevoir les états de surface, les textures, les formes ou encore la température d’un objet virtuel, l’enjeu actuel de ces solutions consiste à manipuler les objets le plus précisément possible tout en conservant les sensations tactiles.

Partager
4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts
Les gants de réalité virtuelle d'HaptX.

La microfluidique pour les gants HaptX

Gants réalité virtuelle HaptX

La start-up américaine Haptx propose un kit de développement de gants haptiques pour la réalité virtuelle. Avec six degrés de liberté par doigt, Les HaptX Gloves permettent la manipulation des objets à l’aide d’un système de retour de force –plus de 17 newtons par doigt– offert par une peau microfluidique de 1,5 millimètre d’épaisseur. A cette perception kinesthésique s’ajoute la simulation du toucher grâce à 130 actionneurs situés au bout des doigts. Un système de suivi magnétique des mouvements vient ajouter une précision submillimétrique de déplacement des objets virtuels.

Les micromoteurs pour les gants HGlove

Gant de réalité virtuelle Haption

Issus du projet MANDARIN (MANipulation Dextre hAptique pour opéRations INdustrielles en RV) porté par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et financé par l’Agence Nationale de la Recherche, les gants HGlove sont commercialisés par la société française Haption . Dotés de micromoteurs, les exosquelettes permettent un retour d’effort sur trois doigts, avec neuf degrés de liberté, dont six à retour d’effort de 12 newtons par doigt et 5 newtons en continu. Ces exosquelettes à fixer sur les mains ne proposent en revanche pour le moment aucune perception tactile.

Les ultrasons pour le kit d’évaluation Stratos

Stratos réalité virtuelle UltraHaptics

Le kit d’évaluation Stratos de la société anglaise UltraHaptics mise sur l’haptique à mains nus. Il fonctionne à l’aide d’un système d’émission d’ultrasons. Mais si les utilisateurs peuvent sentir les objets virtuels et interagir avec eux, les capacités de retour d’effort appliqués sont en revanche très faibles –de l’ordre du gramme en équivalent poids.

L’électrostatique pour les gants DextrES

Gant réalité virtuelle EPFL

Les gants DextrES souhaitent alléger les dispositifs. Des scientifiques de l’EPFL et de l’EPFZ ont mis au point un gant ultraléger –moins de 8 grammes par doigt pour deux millimètres d’épaisseur– permettant de sentir et manipuler des objets en réalité virtuelle. Equipés de fines lames de métal élastiques coulissant l’une sur l’autre et séparées par un isolant électrique, les gants réagissent sous l’effet d’une tension électrique au contact d’un objet virtuel. Le mouvement des doigts est alors contraint par l’attraction électrostatique produite sur les lames. Le dispositif promet un retour de force de 40 newtons pour chaque doigt tout en offrant précision et liberté de mouvement.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - SEMISAP

Entretien des réseaux d'assainissement du patrimoine immobilier de la SEMISAP

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS