Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

3DS Group annonce 13 millions d’euros d’investissement d’ici 2023

, ,

Publié le

Le spécialiste du prototypage et de la fabrication additive 3DS Group, qui réunit MMB et sa filiale Volum-e et emploie 70 salariés à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) va investir 13 millions d’euros sur cinq ans.

3DS Group annonce 13 millions d’euros d’investissement d’ici 2023
Volum-e fournit les marchés de l’aéronautique, du spatial et du médical en fabrication additive plastique et métal.
© Volume-e

3DS Group, qui réunit MMB et sa filiale Volum-e, investira 13 millions d’euros d’ici 2023 pour compléter son parc machines et accroître sa superficie. L’entreprise qui réalise 7 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 70 salariés à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) estime prématuré de détailler ces investissements à venir. "Nous digérons les investissements passés" confie France Desjonquères, directrice générale. Allusion aux 9,6 millions d’euros investis dans le parc machines, les installations et les bâtiments entre 2015 et 2018.

Historiquement spécialisé dans les prototypes et pièces complexes sur mesure - à sa création, "Maquettes et Modèles de la Bresle" réalisait des prototypes pour ses clients parfumeurs du groupe verrier Desjonquères - l’entreprise réalise aussi désormais des pièces en série en fabrication additive. La PME qui se targue de détenir "l’un des plus gros parcs machines en fabrication additive de France" a joué les précurseurs en se lançant dès 2003 dans cette technologie qui consiste à fabriquer un objet physique par ajout de poudre métallique en fusion à partir d’une copie numérique.

L’entreprise qui avait décroché le 1er février 2018 le label d’Entreprise du patrimoine vivant combine différents savoir-faire et met en œuvre différentes technologies - usinage classique ou fabrication additive - en fonction de la nature de la pièce à réaliser. MMB fournit les marchés du luxe pour le flaconnage, la joaillerie, l’automobile, tandis que Volum-e s’adresse à ceux de l’aéronautique, du spatial et du médical en fabrication additive plastique et métal.

Membre de Normandie AeroEspace (NAE), le réseau normand des acteurs de l’aéronautique, du spatial et de la défense, MMB Volum-e est devenue en 2015 - avec l’homologation par Safran (Ariane Group) - la première société française à être qualifiée pour la fabrication additive de pièces de vol. Le groupe Thalès l’a également qualifiée en 2017.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle