3DS Group annonce 13 millions d’euros d’investissement d’ici 2023

Le spécialiste du prototypage et de la fabrication additive 3DS Group, qui réunit MMB et sa filiale Volum-e et emploie 70 salariés à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) va investir 13 millions d’euros sur cinq ans.

Partager
3DS Group annonce 13 millions d’euros d’investissement d’ici 2023
Volum-e fournit les marchés de l’aéronautique, du spatial et du médical en fabrication additive plastique et métal.

3DS Group, qui réunit MMB et sa filiale Volum-e, investira 13 millions d’euros d’ici 2023 pour compléter son parc machines et accroître sa superficie. L’entreprise qui réalise 7 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 70 salariés à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) estime prématuré de détailler ces investissements à venir. "Nous digérons les investissements passés" confie France Desjonquères, directrice générale. Allusion aux 9,6 millions d’euros investis dans le parc machines, les installations et les bâtiments entre 2015 et 2018.

Historiquement spécialisé dans les prototypes et pièces complexes sur mesure - à sa création, "Maquettes et Modèles de la Bresle" réalisait des prototypes pour ses clients parfumeurs du groupe verrier Desjonquères - l’entreprise réalise aussi désormais des pièces en série en fabrication additive. La PME qui se targue de détenir "l’un des plus gros parcs machines en fabrication additive de France" a joué les précurseurs en se lançant dès 2003 dans cette technologie qui consiste à fabriquer un objet physique par ajout de poudre métallique en fusion à partir d’une copie numérique.

L’entreprise qui avait décroché le 1er février 2018 le label d’Entreprise du patrimoine vivant combine différents savoir-faire et met en œuvre différentes technologies - usinage classique ou fabrication additive - en fonction de la nature de la pièce à réaliser. MMB fournit les marchés du luxe pour le flaconnage, la joaillerie, l’automobile, tandis que Volum-e s’adresse à ceux de l’aéronautique, du spatial et du médical en fabrication additive plastique et métal.

Membre de Normandie AeroEspace (NAE), le réseau normand des acteurs de l’aéronautique, du spatial et de la défense, MMB Volum-e est devenue en 2015 - avec l’homologation par Safran (Ariane Group) - la première société française à être qualifiée pour la fabrication additive de pièces de vol. Le groupe Thalès l’a également qualifiée en 2017.

0 Commentaire

3DS Group annonce 13 millions d’euros d’investissement d’ici 2023

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS