34 plans industriels : la revue continue

Les ministères de l’Economie et de l’Agriculture poursuivaient, le jeudi 12 mars, l’examen des plans de la Nouvelle France Industrielle avec un point d’étape sur les trois plans de valorisation des ressources naturelles (agroalimentaire, textile, bois). A priori, ces trois plans ne seront pas fusionnés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

34 plans industriels : la revue continue

La revue des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle (NFI) continue. Après l’étude des plan aéronautiques et spatial, trois plans ont fait l’objet d’une réunion conjointe avec le ministre de l’Economie Emmanuel Macron et le ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll : agroalimentaire, bois et textile. Ces trois plans liés à la valorisation des ressources naturelles "n’ont pas vocation à être réunis dans un même plan de façon artificielle" indique-t-on à Bercy. L’objectif affiché par Emmanuel Macron est de passer de 34 plans à une dizaine tout au plus.

Des appels à projet lancés

Le plan agroalimentaire ("produits innovants pour une alimentation sûre, saine, durable et exportable") tourne autour de cinq axes (compétitivité de la filière viande ; aliments fonctionnels ; emballages du futur ; froid durable ; qualité et sécurité sanitaire). "Nous avons reçu quelques 530 projets en provenance des régions, indique-t-on au ministère de l’Agriculture, dont plus une centaine de projets correspondent aux priorités que nous avons définies dans les appels à manifestation d’intérêt. Il devrait donc y avoir beaucoup de projets enclenchés d’ici la fin de l’année". Deux appels à projet de 20 millions d’euros chacun ont été lancés sur les aliments fonctionnels et la compétitivité des abattoirs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le plan "textiles techniques" avait lui trois priorités (développement de fibres biosourcées et recyclables ; numérique ; usine textile du futur) : "Une dynamique nourrie s’est nouée autour du chef de projet qui s’est beaucoup déplacé, explique-t-on au cabinet d’Emmanuel Macron. Un appel à projet dédié aux nouveaux usages et nouveaux procédés du textile a été lancé fin févier et sera clôturé en juin. Nous espérons avoir quelques projets structurants qui se mettent en place d’ici la fin de l’année".

Un concours pour concevoir des bâtiments en bois

Les ambitions du plan bois semblent elles beaucoup plus modestes : il vise à développer le bois dans la construction collective autant qu’il est implanté dans les constructions individuelles. Deux axes sont privilégiés : l’évolution réglementaire qui bloque souvent le recours au bois dans les ouvrages, et le financement d’études pour un concours d’architecte en vue de réaliser des bâtiments d’une quinzaine d’étages qui pourraient servir de vitrine de savoir-faire.

L’examen des plans se poursuit le 13 mars avec le plan "usages du numérique", le 16 mars avec le plan "technologies du numérique", le 25 mars sur les questions de transports et de mobilité, et le 30 mars par les plans ayant trait à la santé.

Patrick Déniel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS