Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

34 plans de la Nouvelle France industrielle : les 7 dernières feuilles de routes validées

, , , ,

Publié le

Le comité de pilotage des plans de la Nouvelle France industrielle a validé mercredi 9 juillet les sept dernières feuilles de route des 34 plans : drones et des dirigeables civils, énergies renouvelables, recyclage, biotechnologies médicales, nanotechnologie, navires écologiques et services sans contact.

34 plans de la Nouvelle France industrielle : les 7 dernières feuilles de routes validées

Les 34 plans de la Nouvelle France industrielle sur leur rampe de lancement. Le comité de pilotage de ce programme, annoncé en septembre 2013 pour préparer les produits innovants de demain, a conclu mercredi 9 juillet la validation des sept dernières feuilles de route, comportant un calendrier et des actions concrètes, dans le domaine public et dans le secteur privé.

"Tous ces plans constituent autant de vecteurs de création d'emplois et de richesse pour la France", s'est réjouit le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, qui était accompagné par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique.

Drones et énergies renouvelables parmi les sept dernieres feuilles de routes

Dans le domaine des drones et des dirigeables civils, la feuille de route prévoit de "développer une filière industrielle qui servira une multitude de besoins dans l'agriculture, les réseaux ou la protection de l'environnement", explique le Ministère, soulignant qu'une part importante de ces services aériens ne pourra être réalisée que par "des drones plus lourds, plus performants et plus autonomes".

La filière des énergies renouvelables a pour objectif de "créer 125.000 emplois supplémentaires d'ici 2020", poursuit Bercy, qui mise sur ce secteur pour rendre la France moins dépendante des hydrocarbures et pour renforcer des "filières industrielles nationales matures".

Dans le secteur du recyclage, tout est rentré dans l'ordre après les critiques des PME et TPE à la feuille de route rédigée sous le pilotage du PDG de Veolia, Antoine Frérot, estimant qu'elle favorisait les grands groupes du secteur, Veolia et Sita (groupe Suez). Federec et la Fnade, les deux principales fédérations des entreprises du recyclage, ont finalement apporté leur soutien.

Dans les "biotechnologies médicales", la France cherche à se renforcer en matière de thérapie cellulaire, immunitaire et vaccinale. Le plan vise "six nouveaux vaccins, 10 nouveaux médicaments contre le cancer et deux traitements d'affections immunitaires".

Le plan "nanotechnologie" s'efforcera de son côté à trouver des batteries plus performantes, en cherchant à réduire la consommation de 30%, l'enjeu de toute l'électronique aujourd'hui.

Pour sa part, la filière "navires écologiques" concentrera ses efforts sur la protection de l'environnement, avec un gain visé de 50% de l'impact du bateau "tout au long de son cycle de vie".

Enfin, le plan "services sans contact" prévoit de développer "massivement l'interopérabilité de la billetterie dans les transports", afin que les voyageurs puissent "acheter et valider un seul ticket de transport dématérialisé (...) sur leur mobile".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle