320 tonnes de boeuf contenant de la viande de cheval dans le Vaucluse

Une nouvelle fois, les sociétés néerlandaises Draap Trading et Windmeijer Meat Trading, mises en cause dans le scandale de la viande de cheval, sont citées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

320 tonnes de boeuf contenant de la viande de cheval dans le Vaucluse

La préfecture du Vaucluse annonce le 14 mars que lors de contrôles des services vétérinaires dans une société de Cavaillon, dans le Vaucluse, de la viande de cheval a été retrouvée dans un lot de 320 tonnes de marchandise étiquetée "pur boeuf".

L'AFP rapporte que ce lot, destiné à la préparation de plats cuisinés, a été commandé à deux sociétés néerlandaises, Draap trading et Windmeijer Meat Trading, citées dans le scandale de la viande de cheval. L'entreprise à l'origine de la commande est la société de transformation alimentaire Gel'Alpes, située à Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les prélèvements sur le lot "ont démontré qu'il y avait pratiquement dans tous les lots la présence de viande de cheval", a affirmé Yannick Blanc, le préfet de Vaucluse, à l'AFP.

"Alors que l'origine déclarée de la viande est de divers pays européens, mais en majorité de Roumanie, nous avons pu établir que toute cette marchandise avait transité de manière systématique par des entrepôts situés au Pays-Bas", a-t-il assuré.

"C'est bien à leur niveau que se pose le problème puisque dans l'entrepôt de Cavaillon, il y a un lot qui est venu directement de Roumanie (sans transiter) par les Pays-Bas et dont l'emballage est manifestement intact et l'étiquetage correct, et dans ce lot il n'y a pas de trace de viande de cheval", a insisté le préfet.

Elodie Vallerey

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS