Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

3,5 millions d'euros d'investis dans les infrastructures du port fluvial de Givet

, , ,

Publié le

Le port de Givet, dans les Ardennes, est en passe de devenir une vraie base arrière pour les grands ports de la mer du Nord (Anvers et Rotterdam). La société Eau et Force, qui en est propriétaire, a investi dans un nouveau bâtiment, une plateforme de stockage et l’aménagement d’un quai.

3,5 millions d'euros d'investis dans les infrastructures du port fluvial de Givet © D. R.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Relié aux grands réseaux portuaires du Nord de l'Europe (Anvers et Rotterdam), le port de Givet dans les Ardennes jouit d'une remarquable attractivité. Son essor a d'ailleurs été identifié comme un des axes prioritaires des deux derniers contrats de plan Etat-Région. Pour cette raison, 3,5 millions d'euros ont été investis pour développer les infrastructures de cet espace de 28 hectares, 3 darses et 1450 mètres de quais.

"Accueillir de nouvelles marchandises"

La société Eau et Force, filiale de la Lyonnaise des Eaux et propriétaire du port depuis 2011, assure la manutention, la gestion des stocks et le transport de près de 700 000 tonnes de trafic (fonte, céréales, pâtes de papiers, charbon et granulats). Elle a créé un bâtiment logistique de 2000 mètres carrés, pour 1,2 million d'euros. Récemment achevé, il comprend une cellule de 1500 mètres carrés pour le stockage de balles de pâte de cellulose et une autre de 500 mètres carrés pour le vrac de céréales.

Par ailleurs, 2,3 millions d'euros ont été injectés dans différents autres chantiers, comme la plate-forme de stockage à conteneurs de plus de 10 000 mètres carrés, qui sera livrée début 2015. Ou encore l'actuel aménagement du quai des Trois Fontaines, en amont du port, qui permettra aux bateaux de 1350 tonnes d'accéder aux Carrières de pierres bleues gérées par Lafarge Granulat.

"Ce sont des étapes importantes pour de futurs débouchés, souligne le directeur du port, Laurent Valleroy. Nous sommes actuellement en cours d'essais logistiques pour accueillir de nouvelles marchandises."

Premier port fluvial français dans les années 60

De 2000 à 2007, le port de Givet avait bénéficié de 8,9 millions d'euros d'investissements pour l’élargissement de la porte de garde, la remise en service du rail sur le port, la création d'une voirie spéciale colis lourds, la modernisation des infrastructures permettant la navigation sur la Meuse des bateaux de grand gabarit, l’acquisition d'un outil de manutention et l’implantation de l'entreprise BST. Le chiffre d'affaires du port est ainsi passé de 405 000 euros en 2010 à 1,1 million d'euros en 2013.

De quoi renforcer le rôle stratégique d'une infrastructure qui fut dans les années soixante le premier port fluvial français avec 120 salariés et 1,8 million de tonnes de trafic de charbon, d'engrais et de produits métallurgiques.

Pascal Remy
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle