Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

263 licenciements chez Cenntro Motors

, , , ,

Publié le

L’entreprise lyonnaise Cenntro Motors spécialisée dans les véhicules électriques et les filtres d’assainissement va supprimer les deux tiers de ses effectifs.

263 licenciements chez Cenntro Motors
Véhicule électrique Cenntro Motors.
© Cenntro Motors

La rechute de Cenntro Motors France se confirme. Un an après la reprise de SITL, issu de l’ancienne usine de lave-linge de FagorBrandt, le groupe américain a annoncé la suppression de 263 postes sur le site de Lyon (Rhône) pour "motif économique" en comité d’entreprise. Seuls 120 emplois seront sauvegardés dans le cadre de ce projet de "réorganisation industrielle d’envergure" qui prévoit le redémarrage effectif des activités de l’entreprise au second semestre 2015. En juin 2014, Cenntro Motors s’était engagé à conserver au moins 300 salariés pendant cinq ans et à injecter 15 millions d’euros dans la société.

Repris le 18 juin 2014, Cenntro Motors France a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon le 30 avril. En neuf mois, la société n’a dégagé qu’un chiffre d’affaires de 397 000 euros. Et l’actionnaire a versé 7,5 millions d’euros "principalement pour payer les salaires", précise un communiqué de la direction. "Les 7,5 autres millions sont en cours de libération", indique Me Charles Croze, avocat de la société.

Un plan de reprise irréaliste

Selon la nouvelle équipe dirigeante de Cenntro Motors, le "plan stratégique de croissance progressive" présenté lors de la reprise "s’est très rapidement avéré irréaliste". Trois points de blocage sont évoqués. Le process de fabrication du véhicule électrique a dû être "repris en profondeur" et le contrat de sous-traitance d’assemblage d’un véhicule électrique pour personnes à mobilité réduite ne s’est pas concrétisé.

L’abandon, après trois mois de négociation, du contrat de licence de filtre d’assainissement avec l’ancien partenaire de SITL a entrainé d’autres études de conception. Une nouvelle gamme est en cours de développement, des brevets devraient être déposés dans le courant de l’été.

La relance de Cenntro Motors repose par ailleurs sur des promesses de contrats de 150 véhicules électriques avec un distributeur étranger et de scooters électriques dans les DOM-TOM en particulier. Promesses qui devraient déboucher "après la validation technique du véhicule", affirme Me Croze.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle