Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

24 heures de grève pour les papetiers d'UPM Stracel

, , ,

Publié le

Les salariés se plaignent d'être insuffisamment informés sur le processus de vente du site alsacien.

24 heures de grève pour les papetiers d'UPM Stracel
Site UPM-Stracel de Strasbourg
© UPM-Stracel

La papeterie UPM Stracel de Strasbourg (Bas-Rhin) est à l'arrêt depuis lundi matin pour une durée de 24 heures. L'intersyndicale FO et CGT du site qui emploie 260 personnes a en effet lancé un appel au débrayage pour "montrer l’exaspération des salariés face au mépris d’UPM depuis le 31 août dernier", date de l'annonce du projet de cession.

L'intersyndicale déplore que malgré une procédure de droit d'alerte lancée par le comité d'entreprise, le groupe papetier finlandais UPM-Kymmene "refuse toujours de donner les informations nécessaires et ne communique que très peu d’informations sur les raisons de sa décision et sur le processus de revente alors que les salariés sont les premiers concernés".

Environ 120 salariés ont manifesté lundi matin devant le conseil général du Bas-Rhin, où se tenait une réunion entre les élus locaux et les dirigeants de la papeterie. A cette occasion, les représentants du personnel ont glané quelques éléments d'information. Selon Yves Bernauer, délégué syndical FO, UPM-Kymmene a contacté 197 industriels dans le cadre de ses prospections et cinq se sont montrés intéressés. L'un d'eux a visité le site alsacien à plusieurs reprises.

"Ce que l'on sait de l'éventuel repreneur, confie Yves Bernauer, c'est qu'il voudrait faire du carton d'emballage. Et d'après nos informations, les usines similaires en Europe fonctionnent avec entre 110 à 150 salariés. Cela aurait donc un gros impact social et cela aurait aussi des conséquences sur la filière bois, puisque le carton serait fabriqué à partir de papier recyclé".

UPM-Kymmene souhaite se séparer de la papeterie alsacienne avant le 31 août prochain.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle