24,5 millions d'euros débloqués pour d'anciens salariés de Renault

Le versement a été autorisé par Bruxelles. L'exécutif européen "a approuvé une demande d'intervention du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) introduite par la France", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

24,5 millions d'euros débloqués pour d'anciens salariés de Renault

Les régions françaises les plus touchées par les licenciements chez Renault sont l'Ile de France, la Haute-Normandie et le Nord-Pas-de-Calais. Les 3 582 salariés concernés sont considérés comme les plus fragiles parmi ceux ayant perdu leur emploi. Les fonds doivent financer des services de conseils en matière de recherche d'emploi, de création d'entreprise, des mesures de formation et de reconversion ainsi que des allocations diverses.

Le coût total du dispositif devrait atteindre 37,6 millions d'euros, que l'Union européenne doit financer à hauteur de 24,4 millions d'euros. La décision doit toutefois encore être validée par l'ensemble des gouvernements et le Parlement européens.

"La crise financière a entraîné un ralentissement économique qui a particulièrement touché le secteur automobile. La production automobile en Europe a chuté considérablement et la situation des travailleurs du secteur reste difficile", a souligné le commissaire européen à l'emploi, Laszlo Andor, dans le communiqué, pour justifier la décision. L'argumentaire est limpide : "Renault a souffert de l’augmentation du coût du crédit et du resserrement desconditions de crédit à partir de 2008. (...) L’insécurité de l’emploi qui en a résulté a conduit les acheteurs potentiels à différer l’achat d’un véhicule". En dépit des primes à la casse, "le nombre d’immatriculations de véhicules neufs de la marque Renault a chuté de 6,5% de 2007 à 2008".

Depuis sa mise en service en janvier 2007, le FEM a été saiside 77 demandes d’intervention, pour un montant total de 353millions d’euros, "qui ont profité à plus de 75 000 travailleurs", fait valoir le communiqué.


Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS