Economie

21 600 chômeurs de plus en septembre

, ,

Publié le

+0,8 % d’augmentation du nombre de demandeurs d’emplois en septembre. Les hommes sont plus touchés que les femmes. La situation sera difficile dans les mois à venir, d’après le gouvernement.

21 600 chômeurs de plus en septembre

 

 

Fin septembre, le nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A inscrits à Pôle Emploi atteignait 2 574 900 soit 21 600 de plus que fin août (+0,8 %). Sur un an, la hausse est beaucoup plus impressionnante : elle est de 25,1 %

 

Une fois encore, les hommes s’en sortent moins bien que les femmes. Pour eux, le chômage a augmenté de 1,3 % (+33,9 %) en un an, quand il n’augmente « que » de 0,3 % pour les femmes (+16,5 % pour les femmes). C’est vraisemblablement l’effet des nombreuses suppressions d’emplois dans l’industrie, un bastion de l’emploi masculin.

L’étude des raisons qui expliquent les entrées à Pôle emploi indiquent que les licenciements économiques sont en léger recul (-0,8 %). En revanche, les fins de CDD (+2,4 %), les fins de mission d’intérim (+8,5%), les autres licenciements (+0,9 %), les démissions (+4,5 %) progressent.

 

Indicateur du dynamisme du marché du travail, le nombre d’offres collectées par Pôle Emploi est stable en septembre 2009. Sur un an, la baisse est de 16 %. Les offres d’emplois durables de plus d’un an sont en baisse de 1,6 % sur un an, tandis qu’elles progressent légèrement pour les emplois temporaires et occasionnels.

 

Dans un communiqué publié en même temps que les statistiques, la ministre de l’Economie Christine Lagarde note le ralentissement de la dégradation qu’elle explique par les mesures prises par le gouvernement. Pourtant, indique-t-elle, « la situation du marché de l’emploi reste très difficile ». Lundi 26 octobre, le Premier ministre François Fillon avait indiqué que tant que la croissance n’atteindrait pas 2 %, la situation du marché de l’emploi restera tendue.

Christophe Bys

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

27/10/2009 - 12h34 -

Le chiffre réel actuel est de plus de 5 millions de chômeurs.

Selon l'OFCE et d'autres instituts de prospective économique, nous devrions atteindre quasiment 6 millions fin 2010 !

Et pourtant la solution est connue de nos décideurs !

Nous pouvons créer 2 millions d'emplois CDI/temps plein en 3 ans, malgré la crise, sans ruiner l'état, ni les entreprises, ni les salariés.

Ces 2 millions d'emplois provoqueraient un "électrochoc" de confiance, suivi d'une vague de consommation et donc de croissance.

Mr Sarkozy connait la solution...

Le concept de la semaine de 4 jours à la carte (à ne pas confondre avec les 35h), expérimenté avec succès sur 400 PME depuis 12 ans a été soutenu il y a quelques années par :

- Claude Bébéar, AXA
- Antoine Riboud, B.S.N.Danone
- Kleber Beauvillain, Helwett Packard
- Christian Boiron, laboratoires Boiron
- Jean Peyrelevade, Crédit Lyonnais
- Patrick Artus, Caisse des Dépôts
- Jean Boissonnat, Économiste
- Alain Duhamel Journaliste
- Michel Barnier
- Brice Hortefeux
- Alain Juppé
- Philippe Douste-Blazy
- Jacques Chirac
- Philippe Seguin
- Gilles de Robien

etc...

Messieurs les décideurs,

Resterez-vous encore longtemps spectateurs passifs de la désintégration en cours de notre société, alors que vous connaissez la solution ?

http://www.nouvellegauche.fr/vaincre-chomage/
Répondre au commentaire
Nom profil

27/10/2009 - 12h15 -

Si la France produisait ne serait ce que 10% de ce qu'elle importe de la Chine : il n'y aurait plus de Chômage en France ! Supprimons les charges salariales et allègeons les taxes pour les entreprises françaises en concurrence déloyale avec la Chine !!!
Répondre au commentaire
Nom profil

27/10/2009 - 12h07 -

Il y a une chose que nos politiques n’ont pas encore compris et ont toujours sous-estimés : tant que nous ne lutterons pas contre la concurrence déloyale exercée par les pays lowcosts (comme la CHINE), les entreprises implantées en France, ne pourront pas être compétitives pour remporter de nouveaux business, sources de nouveaux emplois ! De plus, à quoi sert d’Innover si c’est pour produire à l’étranger ? Et de toute façon autant innover en Pays lowcost , pour le prix d’un ingénieur français , vous en avez 4 en Inde ! En conclusion si on veut créer des emplois en France : Interdisons l’importation des produits qui ne sont pas fabriqués avec les mêmes contraintes (Sociales, Environnementales,….) que l’on impose aux entreprises françaises (valable également pour les agriculteurs français) !!! C’est l’unique solution car les Politiques ne pourront jamais penser comme des dirigeants d’entreprises ! Sans cela : Tous ce qui peut être délocalisable sera délocaliser (Industrie, Agriculture,... Bureau d'Etudes,....),...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte