2020, cap fatidique pour les PME de l’aéronautique

Malgré la bonne santé du secteur, la filière française de la sous-traitance aéronautique pourrait se trouver affaiblie vers 2020, d’après une étude du cabinet Xerfi. Les PME doivent anticiper cette échéance.

Partager
2020, cap fatidique pour les PME de l’aéronautique

Déjà finies, les années glorieuses de l’aéronautique ? Grotesque pourrait-on penser au vu des carnets de commandes d’Airbus et de Boeing – 6874 appareils pour le premier, 5700 pour le second – et de la visibilité de leur calendrier de production. Mais pour les sous-traitants, la réalité est bien différente. C’est ce qui ressort d’une étude que vient de publier le cabinet Xerfi : "le risque d’un affaiblissement durable de la filière française de la sous-traitance aéronautique, tel que celui qu’a connu la sous-traitance automobile, n’est pas à négliger", peut-on lire en guise de conclusion.

Certes, la conjoncture est porteuse. Montées en cadence de l’A320neo et de l’A350 côté Airbus, augmentation de la production pour le 737 MAX et possible nouvel appareil situé entre le monocouloir et le long-courrier côté Boeing, et depuis peu, dynamique favorable avec le Rafale de Dassault. Mais Xerfi l’assure : "la hausse globale de la production des deux grands leaders de l’aviation commerciale, Airbus et Boeing, prendra fin en 2019-2020". Un plafond de production se profile alors même que des segments encore porteurs il y a peu, peinent à sortir de la morosité, tels que les avions d’affaires et les hélicoptères.

Place aux nouveaux champions

Pis encore, les conditions de marché se durcissent pour des sous-traitants pris dans un effet ciseau : pression commerciale accrue et généralisation du double voire du triple sourcing d’un côté, financements d’investissements lourds de l’autre pour rester dans la course. "Si les marges des sous-traitants français ont atteint en 2015 un plus haut niveau, la tendance est désormais à la baisse", souligne l’étude. Xerfi l’assure : le taux de marge brute des sous-traitants a reculé de près de 2 points entre 2013 et 2016.

Conclusion ? "Cette baisse des performances d’exploitation, et du résultat net dans son sillage, pourrait rendre rapidement insoutenable le maintien de l’effort d’investissement des sous-traitants, mettant en péril le mouvement actuel d’automatisation et de montée en gamme des acteurs". Les planches de salut pour les sous-traitants sont connues : délocalisation de certaines activités, consolidation de la filière et rapprochement avec les avionneurs montants (Bombardier, Embraer, Comac…).

"Plusieurs nouvelles ETI, au chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros, se sont ainsi récemment imposées dans le paysage français de la sous-traitance aéronautique, note Xerfi. C’est le cas de Figeac Aéro, de Lauak, de Nexteam ou encore de WeAre Group". Ces champions français, encore peu nombreux en comparaison au tissu industriel aéronautique allemand, portent en eux une partie de la solution.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

FIGEAC AERO

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - TSINGONI

MISE EN OEUVRE D'UN DISPOSITIF DE VIDEOPROTECTION URBAINE.

DATE DE REPONSE 08/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS