2018, la folle année de la mobilité partagée

Partenariat SNCF/Blablacar, loi mobilité, fiasco de Velib et fin d’Autolib', transition vers le véhicule électrique, autonome et partagé… Retour sur les dix événements marquants de 2018 dans le domaine de la mobilité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

2018, la folle année de la mobilité partagée

Blablacar se rapproche de la SNCF

Le covoiturage et les cars Macron se rapprochent. La SNCF a participé à la levée de fonds de la start-up de covoiturage Blablacar et celle-ci lui rachète son activité de bus longue distance, déficitaire, Ouibus. A l’avenir, OUI.sncf intègrera des offres de covoiturage et développe des offres combinées train+autocar et train+covoiturage.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le fiasco Velib'...

Début 2018, le consortium Smovengo chipait le contrat parisien des Velib', les vélos en libre-service, au géant JCDecaux. Mais la mise en œuvre du nouveau service a été chaotique. Le service doit finalement être totalement opérationnel début 2019…alors que l’ensemble des stations devait être livré fin mars 2018…

Et la fin d’Autolib'

Le syndicat Autolib' métropole a décidé de mettre fin prématurément au contrat le liant à la société Bolloré. Résultat, le service de véhicules électriques en libre-service a été fermé en plein été. Les ex-Autolib' ont été mises à la casse ou revendues. Plusieurs acteurs privés doivent prendre le relais : Renault, PSA, et bientôt Daimler avec son service Car2Go.

L’invasion des trottinettes

Les habitants des grandes villes françaises n’ont pas pu y échapper : les trottinettes électriques ont envahi leurs trottoirs, de façon quelque peu anarchique. 2018 a vu la consolidation de ce secteur, plusieurs acteurs jetant l’éponge – comme le chinois Gobeebike - tandis que le géant des VTC Uber a investi dans la start-up Lime, qui s’est lancée en juin à Paris.

Tunnel de Boring Company, robots de livraison… expérimentations tous azimuts

Trains et bus autonomes, poids-lourds électriques capables de rouler seuls en convois, robots de livraison, tunnels anti-bouchons dans les grandes villes, taxis volants (comme Pop.Up Next d'Airbus), Hyperloop… La course aux innovations est lancée dans le domaine des transports, avec des propositions plus ou moins réalistes.

Les constructeurs auto accélèrent leur transition

De fabricants d’automobiles, les constructeurs auto muent pour devenir "fournisseurs de mobilité partagée". L’américain GM a par exemple annoncé la fermeture de cinq usines et la suppression de 14 000 postes pour "accélérer sa transition vers le véhicule autonome et les services de mobilité". Renault a effectué de nouvelles acquisitions de start-up pour renforcer son portefeuille de technologies, Volkswagen a annoncé 44 milliards de dollars d’investissements.

La course à l’électrique

L’avenir de la mobilité sera électrique ! Tous les constructeurs préparent la transition de leur flotte vers des modèles à zéro émission. En France, EDF a dévoilé un plan e-mobilité. PSA et Renault ont présenté de nombreux modèles hybrides au Mondial de l’Automobile. En Allemagne, BMW et Volkswagen ont présenté d’ambitieux programmes dédiés à l’électrique.

L'élaboration de la loi Mobilité

2018 a vu l’élaboration de la Loi mobilité, présenté en conseil des ministres fin novembre, et dont le texte final doit être débattu en 2019. Il donne la priorité aux transports du quotidien, prévoit des investissements dans les réseaux routier et ferroviaire, veut développer le covoiturage, le vélo et les nouvelles formes de mobilité. Un effort devrait être mis sur le désenclavement des territoires ruraux, une des revendications du mouvement des "gilets jaunes ".

Par ailleurs, en septembre, Edouard Philippe a présenté un nouveau "Plan vélo", avec 25 mesures.

Waymo lance son service de robotaxis, le véhicule autonome progresse…

Le véhicule autonome arrive…. Les constructeurs multiplient les expérimentations, sur routes ouvertes. Mais Google est le premier à mettre en place un service commercial à Phoenix, à petite échelle certes. Les constructeurs, comme Renault et EZ-Go ou le Vision Urbanetic de Mercedes, continuent d’imaginer à quoi pourraient ressembler des services de véhicules autonomes partagés.

… mais des doutes subsistent après l’accident mortel du véhicule autonome d’Uber

Si les tests de véhicules autonomes se multiplient, des doutes quant à la maturité de la technologie subsistent. Uber a interrompu ses essais après un accident mortel en mars 2018. De nombreux obstacles restent à surmonter avant de voir cette technologie envahir nos routes.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS