Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

2017, année record de ventes de robots industriels dans le monde

Marion Garreau , ,

Publié le

La Fédération internationale de robotique a publié le 18 octobre son rapport annuel sur la robotisation dans le monde. 2017 apparaît comme une année record de ventes, en hausse de 30%, tirées par le marché chinois.

2017, année record de ventes de robots industriels dans le monde
Un robot industriel dans une usine Renault.

Le marché des robots industriels a explosé en 2017. Selon le rapport annuel de la Fédération internationale de robotique (IFR), publié le jeudi 18 octobre, leurs ventes ont augmenté de 30% en 2017, pour représenter un marché de 16,2 milliards de dollars, en hausse de 21%.

Cette hausse est exceptionnelle, comparée aux 16% de croissance connus en 2016. Et elle est clairement portée par un acteur, le marché chinois. Celui-ci a enregistré en 2017 une hausse de sa demande en robots industriels de 59%, avec 137 920 nouveaux robots installés (dont un quart achetés à des vendeurs chinois), contre 87 000 en 2016. Il s'est ainsi vendu plus de robots industriels en Chine en 2017 que sur les marchés européen et américain réunis (112 400 unités).

Plus grand marché mondial de robots industriels depuis 2013, la Chine conforte sa position de leader : le pays a représenté 36% du marché mondial en 2017 (20% en 2016), et 53% du marché asiatique (Australie inclus).

73% des ventes réalisées dans 5 pays

Plus globalement, cinq grands marchés tirent la demande mondiale. La Chine, le Japon (45 566 unités, +18%), la Corée du Sud (39 732 unités, +4%), les États-Unis (33 192 unités, +6%) et l’Allemagne (21 404 unités, +7%) ont représenté 73% du volume total des ventes en 2017.

Côté marchés verticaux, la croissance de 2017 a été portée par l’industrie du métal (+55%) et l’industrie électrique/électronique (+33%). Celle automobile, où les ventes de robots ont augmenté de 22%, reste tout de même le principal client de robots industriels avec une part de 33% de l'offre totale en 2017.

En France, les ventes progressent plus lentement

Le cas de la France est à l’opposé de celui du marché mondial : après avoir connu en 2016 une croissance des ventes de robots industriels exceptionnelle (4232 unités vendues, +39%), la croissance du marché s’est ralentie en 2017 avec 4900 nouveaux robots installés, soit une hausse de 16%. Cela fait de la France le dixième marché mondial et le troisième d’Europe, derrière l’Allemagne et l’Italie.

La France compte désormais un stock opérationnel de robots industriels de 35 200 unités, un chiffre en hausse de seulement 5% par rapport à 2016. Les robots de manipulation et de chargement/déchargement des pièces dominent le marché français (56% de la demande) suivis par ceux de soudage (13%).

En Europe, une forte densité en trompe l’œil

Indicateur important car permettant une meilleure comparaison entre les pays, la densité de robots place l’Europe en tête avec dans son industrie manufacturière 106 robots pour 10 000 employés en moyenne, contre 85 pour la moyenne mondiale. Cette densité est de 91 pour le continent américain et de 75 en Asie. En regardant de près les chiffres, cette domination s’explique par le fait que beaucoup de pays européens ont une densité moyenne de robots. Loin devant dans le classement se trouvent la Corée du Sud et Singapour, suivis par l’Allemagne et le Japon, puis la Suisse et le Danemark. En matière de densité, la France arrive à la 18ème place, avec 139 robots pour 10 000 employés.

Après cette année 2017 exceptionnelle, l'IFR estime que la hausse va continuer en 2018 mais au rythme plus contenu de 10% pour atteindre 475 700 ventes dans le monde. La demande devrait grimper de 7% en Europe, 14% en Asie et diminuer de 4% sur le continent américain.

Le taux de croissance du marché devrait retrouver une moyenne annuelle de 14% entre 2019 et 2021. Environ 2,1 millions de robots industriels devraient être vendus en moyenne dans le monde entre 2018 et 2021. Avec les espoirs suscités par l'industrie 4.0, l'automatisation des usines du monde entier n'est pas prête de s'arrêter.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle