2015, l’année où Dassault aura vendu plus de Rafale que de Falcon

Si en 2015 Dassault Aviation peut se féliciter d’avoir enfin vendu son Rafale à l’export, les ventes de Falcon sont quant à elles décevantes.

Partager


Vol en formation d'un drone Neuron, d'un Rafale et d'un Falcon 7X - Crédit Dassault Aviation

Il y a encore un an, qui aurait parié que Dassault Aviation pourrait vendre plus de Rafale que de Falcon ? Une situation exceptionnelle qui a eu lieu en 2015. L’an dernier, le groupe aéronautique a vendu pas moins de 48 Rafale (24 pour l’Egypte et autant pour le Qatar) mais seulement 45 de ses Falcon. Un chiffre à comparer aux 90 prises de commandes de jets d’affaires enregistrées en 2014.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Comment expliquer cette contre-performance ? Comme le groupe le précise dans un communiqué, la compagnie NetJets a annulé 20 commandes de Falcon. "Après une croissance de l’activité Falcon en 2014, la situation économique, notamment dans les pays émergents, a fortement pesé sur nos prospects et clients", justifie également Dassault Aviation.

Les Falcon piquent du nez

Les livraisons de Falcon sont elles aussi en berne : 55 Falcon neufs ont été livrés en 2015, contre 66 en 2014. Or le groupe avait misé sur 65 livraisons en 2015. Des chiffres pour le moins décevants dans la mesure où le secteur de l’aviation d’affaires, après avoir connu des années noires vers 2009, semble retrouver des couleurs : l’agence Gama note une croissance de 4,3% des livraisons sur les neuf premiers mois de l’année avec 465 appareils livrés (contre 446 en 2014 sur la même période).

Le faible dynamisme côté civil pour Dassault Aviation va même conduire à un carnet de commandes presque équilibré : au 31 décembre 2015, il comprend 91 Falcon et 83 Rafale (38 France et 45 Export), contre 121 Falcon et 43 Rafale France fin 2014. Un rééquilibrage qui devrait peu à peu se faire ressentir dans le chiffre d’affaires, qui reste pour le moment dominé à 70% par les ventes de Falcon. Mais pour combien de temps encore…

Olivier James

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS