2012, année financière incertaine pour les constructeurs français

Renault comme PSA Peugeot Citroën se sont montrés très évasifs sur leurs objectifs pour 2012, dans un début d’année marqué par un effondrement des ventes en Europe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

2012, année financière incertaine pour les constructeurs français

Le timing n’a pas joué cette semaine au profit des constructeurs automobiles français. Alors que PSA Peugeot Citroën et Renault annonçaient leurs résultats financiers, le repli sur le marché automobile s’est concrétisé.

Après une première chute des ventes en décembre, l’Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) a publié pour le mois de janvier de chiffres très sombres. Les ventes ont reculé le mois dernier de 7,1% en Europe et de 20,7% en France. Parmi les constructeurs les plus touchés, les deux Français. Les ventes de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 14,9%, tandis que celles de Renault plongent de 25,2%. Dans un tel contexte, les dirigeants des deux groupes se sont montrés prudents sur leurs objectifs financiers pour l’année.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous ne donnons pas de guidance sur nos résultats opérationnels sur 2012, parce qu’il y a beaucoup d’incertitudes sur le marché et que nous avons été échaudés par notre expérience de 2011. Nous préférons nous concentrer sur ce qui est le plus important pour le groupe : la réduction de la dette nette", a expliqué Philippe Varin (PSA Peugeot Citroën) lors de la présentation de résultats le 15 février.

3 millions d'unités en 2013 pour Renault

Même son de cloche du côté de Carlos Ghosn. Le PDG de Renault a simplement rappelé que Renault visait un free-cash flow positif en 2012 et inscrit les résultats financiers de l’année dans une perspective plus large. "Nous allons augmenter nos ventes de voitures cette année, nous aurons un free cash-flow positif quoiqu’il arrive. Nous aurons 3 millions de voitures en 2013 et deux milliards d’euros de free cash-flow sur l’engagement 2011 à 2013", a détaillé Carlos Ghosn. "Il y a une telle incertitude sur le marché européen, surtout sur les mois qui viennent, que ce serait un peu imprudent de vous donner plus que des tendances", a précisé le président de Renault.

En dehors des ventes, deux autres facteurs pèseront sur les résultats des constructeurs. Les prix des matières premières devraient rester une source d'inquiétude pour 2012, même si les prévisions s’annoncent meilleures qu’au second semestre 2011. La question des changes se montrera cruciale. S’ils sont concentrés sur leur redressement financier, PSA Peugeot Citroën comme Renault ont assuré qu’aucun plan touchant les salariés n’était envisagé.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS