Quotidien des Usines

200 emplois menacés à l'usine Grande-Paroisse d'AtoFina

Publié le

Social

La direction de l'usine Grande-Paroisse de Grand-Quevilly (Seine-Maritime, 650 salariés), filiale du Groupe AtoFina spécialisée dans la fabrication  d'acides, de fertilisants etc., devrait annoncer la suppression prochaine d'environ 200 emplois lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire convoqué le 15 octobre prochain. "Cette décision est liée aux difficultés du marché des fertilisants et à la perte d'un client fabricant de lessives", explique Jean-Pierre Debin, le directeur du site.

Résolution qui se traduit par l'arrêt des fabrications d'acides sulfuriques, d'acides phosphoriques, de fluosilicate de sodium et des tripolyphosphates à Grand-Quevilly . Si le directeur n'a pas souhaité être précis pour le nombre d'emplois touchés sur  l'unité haut-normande, il l'est en revanche concernant Soferti, une entité Grande Paroisse établie à Fenouillet (Haute-Garonne) et spécialisée dans la production d'amonitrates. Là, la cession d'activité sera totale et se traduira par la suppression de la quarantaine d'emplois du site.

Patrick Bottois

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte