Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

1er trimestre fini, place au futur

, , , ,

Publié le

Cette semaine, l’avion était la star. Mais l’automobile n’a pas disparu des écrans de télévision ou des sites internet. L’actualité a été chaude. .

1er trimestre fini, place au futur © REUTERS

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Volcan et techniques en cause

Si voyagistes et compagnies aériennes étaient dans l’attente d’améliorations, certains constructeurs automobiles ont aussi accumulé les difficultés. Le volcan islandais l’a affecté, contre toute attente. En effet, Nissan et BMW ont été dans l’obligation de suspendre des lignes de production.

Outre les conséquences de la nature, certains constructeurs ont subi des problèmes d’ordre technique. Mazda et Toyota doivent à nouveau faire face à des mouvements de rappels. Et les fléaux du constructeur japonais ne s’arrêtent pas là. Il a annoncé qu’il allait bel et bien payer l’amende de plus de 16 millions d’euros et est contraint de vérifier la fiabilité de ses véhicules utilitaires sportifs. Renault a aussi fait l’actualité de la semaine, en révélant la fin de sa collaboration avec l’indien Mahindra. En cause ? Les mauvaises ventes de la Logan. De son côté, Daimler doit réduire ses relations avec le secteur automobile iranien. L’autre constructeur PSA Peugeot Citroën, qui a été dans l’actu la semaine dernière avec l’annonce de la fermeture de son site de Melun Sénart,  fait toujours l’objet de critiques. Surtout de la part des salariés du site. Pour résoudre leurs difficultés, certains acteurs du monde automobile font appel au soutien de l’Etat français, comme First Aquitaine Industries ou à des acteurs étrangers, comme Acument.

A chacun ses résultats

Si le constructeur numéro un en Europe Volkswagen a affiché des ventes en hausse au premier trimestre, à l’instar des principaux constructeurs sur le marché européen, les résultats n’ont pas été roses pour tout le monde. Mitsubishi n’a encore rien présenté mais a déjà prévenu : ses résultats seront mauvais pour l’exercice 2009 /2010. A l’inverse, le constructeur français PSA Peugeot Citroën a revu ses prévisions et a présenté des résultats financiers meilleurs que prévu. Même chose pour Volkswagen d’ailleurs.
L’équipementier français Faurecia a vu ses ventes bondir au premier trimestre. De quoi pouvoir peut-être un jour faire de la concurrence aux équipementiers chinois, pour l’instant jugés comme les plus rentables dans le monde par le cabinet AlixPartners.De même, Daimler sort gagnant du premier trimestre grâce aux ventes de la marque Mercedes. Volvo Trucks, quant à lui, parie sur une reprise progressive pour cette année. Ce qui permettrait à Renault de conserver la firme dans son escarcelle.

Aujourd'hui, c'est déjà demain

Le constructeur français joue sur tous les tableaux en ce moment, histoire de préparer le futur. Il a annoncé qu’il pourrait être amené à produire lui-même les moteurs de ses véhicules électriques . Peut-être pas pour les premières voitures qui devraient sortir à la fin de l’année et qui sont déjà disponibles en pré-réservations. Mais qui sait? Peut-être bien pur les véhicules qui débouleront dans les rues de Sao Paulo, ville avec laquelle le constructeur vient de signer un nouvel accord. Son concurrent direct, PSA Peugeot Citroën, se positionne aussi sur le segment du futur, avec un tout nouveau concept car présenté en Chine, Métropolis. Question recherche, le constructeur va plus loin, en tentant de remplacer les éléments en plastique équipant ses voitures par des matériaux plus verts. D’autres s’intéressent au développement de pneus verts, même appelés bios.

Autant d’éléments qui pourraient bien permettre à la France de prendre de l’avance dans le domaine du véhicule électrique par rapport à son voisin germanique. Là-bas, les acteurs du secteur attendent encore une coordination de la part de l’Etat et la mise en place de mesures de soutien, qui peinent à venir. A Paris, outre Autolib, il faudra compter dans le futur avec une quasi disparition des voitures sur les berges, selon les vœux de la mairie.

Quant à Chrysler, il prépare l’avenir avec la NASA, rien que cela. Les deux acteurs vont échanger une partie de leur technologie dans les trois ans à venir pour améliorer leurs recherches sur des véhicules d’avenir. Dans un avenir plus proche, l’alliance Chrysler / Fiat mise sur une nouvelle quatre portes qui sera lancée en Amérique du Nord sous la marque Fiat.
Un pari ambitieux pour ce groupe qui tente de retrouver la face après la crise économique mondiale. Pour d’autres, l’avenir de Fiat est plus qu’incertain. D’autant plus que le président du groupe depuis 2003 a claqué la porte, laissant la gouvernance du groupe à la famille Agnelli. Le groupe a présenté mercredi son plan stratégique pour les années à venir et compte lancer de 34 nouveaux modèles. Et l’ambition de vendre 5,5 millions de véhicules d’ici à 2014. Pour atteindre cet objectif, le groupe scinde ses activités automobiles du reste du groupe, comme les rumeurs le laissaient présager.

Le bruit des nouveaux services

Quand les constructeurs utilisent les nouveaux médias. Renault a annoncé cette semaine le lancement de ses véhicules électriques Twizy dans …le jeu vidéo Les Sims 3. Une manière d’apprendre à la conduire. Certains préfèrent le web et l’emploient pour donner une seconde vie aux voitures ou pour vendre des pneus. Plus pratique, directement dans les voitures, les navigations assistées n’en finissent pas de fleurir partout.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle