Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

176 suppressions d’emplois chez le laboratoire Janssen

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Le laboratoire pharmaceutique, filiale du groupe américain J&J, supprime 176 postes de commerciaux en France. Son centre de production normand est épargné. 

176 suppressions d’emplois chez le laboratoire Janssen © Janssen Cilag

C’est un nouvel exemple de l’érosion des emplois dans l’industrie pharmaceutique. Le laboratoire Janssen, filiale du géant américain de la santé Johnson & Johnson (J&J), lance à son tour un plan social en France. Le processus d’information consultation des partenaires sociaux a débuté le 16 septembre dernier, avec l’annonce d’un plan qui concernera 176 postes dans la visite médicale et l’encadrement, sur les 420 postes de terrain qui étaient rattachés à son siège d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). "Des collaborateurs dont la fonction première est la bonne information des professionnels de santé en particulier sur le bon usage du médicament", s’inquiète le syndicat UNSA, appelant à une manifestation des salariés devant le siège social du groupe Johnson & Johnson France le 10 décembre. "Ce PSE intervient dans un groupe (J&J) dont le chiffre d’affaires s’élève à 67,2 milliards de dollars, dont le résultat net en 2012 a été de 10,5 milliards de dollars et dont la valeur de l’action a doublé en 10 ans", affirme le syndicat dans un communiqué.

Mais Janssen, qui réalisait 912 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2012 dans l’Hexagone, subit l’impact de l’expiration du brevet de son médicament phare, Pariet, contre les problèmes gastriques. "Notre chiffre d'affaires a diminué, et nous souffrons pleinement des mesures d’austérité et baisses ou renégociation de prix décidées dans le cadre du PLFSS (le nouveau budget de la Sécurité Sociale, ndlr), confie la porte-parole de Janssen. Or nous sommes par ailleurs un laboratoire d’innovation, qui ne fait pas de médicament générique, et la R&D coûte de plus en plus cher pour chercher de nouveaux médicaments."

Le centre de R&D et le "centre d’excellence industrielle" situé à Val de Reuil, en Normandie, qui constitue le plus gros site de production Janssen en Europe, seront pour leur part épargnés, nous confirme le laboratoire. Selon lui, le plan s’inscrit dans un projet de refondation de l’entreprise à l’échelle France pour se doter d’un nouveau modèle d’interaction avec ses clients. Janssen dit travailler parallèlement avec les partenaires sociaux à la création de cinq nouveaux métiers (des services autour du médicament, ou des métiers plus institutionnels) qui devraient déboucher sur 34 postes nouveaux, qui seraient en priorité proposés aux commerciaux touchés par le plan. Le dialogue social se poursuivra jusqu’au 20 janvier 2014. Huitième laboratoire pharmaceutique en France, Janssen y dispose de 1 435 salariés.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • JANSSEN-CILAG à ISSY-LES-MOULINEAUX (92130)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus