16/04/2007 : Banque mondiale, DoubleClick, Google, TGV Est, SNCF, Renault...

, , ,

Publié le

Banque mondiale : Wolfowitz s'accroche à son poste DoubleClick gagnant pour Google Tensions franco-allemandes sur les rails du TGV Est Renault : la sortie de route se poursuit J-6 avant le premier tour

Banque mondiale : Wolfowitz s'accroche à son poste
Tous vos quotidiens y consacrent au moins quelques colonnes : Paul Wolfowitz, Président de la banque mondiale a confirmé hier son intention de rester en poste. Et ce malgré le scandale de népotisme dans lequel il s'est lui-même fourré ! Chantre de la vertu publique, l'ancien numéro deux du Pentagone est intervenu pour obtenir une forte augmentation pour sa compagne, Shaha Ali Riza, au sein de l'administration qu'il dirige. « Lorsqu'on entend faire de la lutte contre la corruption son principal cheval de bataille, il est évidemment préférable de se montrer irréprochable », raille la Tribune. Pour le journal, le président est « poussé à la démission ». Pour autant, « Wolfowitz ne montre aucun signe laissant présager qu'il est prêt à partir », estime le Wall Street Journal. Après s'être excusé publiquement, il a confirmé son intention de rester en poste. « En théorie, son sort est désormais entre les mains des 24 gouverneurs de la Banque mondiale, élus par les actionnaires, souligne Libération. En réalité, ce sont les Etats-Unis, principal actionnaire (16% des parts), qui auront le dernier mot ». Mais « quel que soit le sort qui lui sera réservé, cette affaire aura nécessairement des répercutions sur le fonctionnement de la Banque », conclut les Echos.

DoubleClick gagnant pour Google
Le groupe américain, célèbre pour son moteur de recherche sur Internet, a conclu un accord pour racheter la société DoubleClick, spécialisée dans les services de distribution de la publicité en ligne. Montant de l'opération : 3 milliards de dollars (2,28 milliards d'euros).
Avec cette acquisition, « Google frappe un grand coup dans la publicité », titre la Tribune, d'autant que « la promise était très convoitée ». Selon le Wall Street Journal, Microsoft, AOL et Yahoo! étaient également en lice. La firme de Redmond aurait fait une offre de 2 milliards de dollars. Mais le moteur de recherche était déterminé à gagner cette bataille face au groupe de Bill Gates, et surtout face à Yahoo!, le leader mondial du marché. « Un enjeu qui justifie à lui seul, le prix exorbitant pour racheter une entreprise dont le chiffre d'affaires n'a pas dépassé les 300 millions de dollars en 2006 », estime la Tribune. Pour les Echos, « la prime payée se justifie par les synergies importantes attendues ». Le journal explique que « l'opération représente de fait une avancée significative pour Google dans sa transformation de moteur de recherche en "régie publicitaire" universelle ».

Tensions franco-allemandes sur les rails du TGV Est
Aux guichets, le TGV Est est déjà un succès. 100 000 billets ont été écoulés dans la seule journée de mardi, soit le tiers de ce que vend la SNCF quotidiennement. Mais, « en coulisses, c'est un peu plus compliqué, rapporte le Figaro Économie. L'ambiance est même tendue entre la SNCF et la Deutsche Bahn ». Au menu des disputes : le rôle et le nombre des contrôleurs dans les rames ainsi que le nom de la marque commune destinée à l'exploitation de la ligne : les allemands souhaitent qu'il ait une signification, les français qu'il soit un concept.
Autre pomme de discorde : les services à bord des rames. Les deux compagnies souhaitent offrir des prestations similaires à bord des TGV français qui rouleront jusqu'à Stuttgart et des ICE allemands qui feront le trajet Francfort-Paris. Problème : la Deutsche Bahn utilise notamment de la vaisselle en porcelaine, ce qui n'est pas vraiment la tasse de thé de la SNCF !

Renault : la sortie de route se poursuit
Autre manchette des Echos : « la marque Renault au plus bas en Europe depuis des décennies ». A 7,2%, la part de marché en Europe du constructeur au losange est, selon le journal, probablement à son plus bas depuis les années 1950 ! Le mois dernier, moins de 131 500 de ses voitures ont été immatriculées sur le vieux continent, soit 11,7% de moins qu'en mars 2006. Et « le plongeon aurait été encore plus violent sans Dacia [...] dont le modèle à bas prix, la Logan, est aujourd'hui en pleine essor ».

J-6 avant le premier tour
Pour finir cette revue de presse : un petit mot sur l'élection présidentielle qui s'accapare l'ensemble des "unes" de vos quotidiens. Commençons par la Tribune qui titre sans ambages et sans prétention : « présidentielle : ce que vous devez savoir pour voter ». Il s'agit de la première partie d'une série de cinq articles. Chaque jour jusqu'à vendredi, la Tribune analysera les propositions des candidats à propos d'un thème particulier. Aujourd'hui : « comment relancer le moteur de la croissance ». Le programme de François Bayrou, bâti sur une hypothèse de croissance de 2% par an, pose en préalable la réduction de la dette, rapporte le journal. Celui de Ségolène Royal table sur une croissance de 2,5% et entend marier réformes structurelles et mesures de relance. Enfin, Nicolas Sarkozy cible une croissance de 2,25% par an. Pour gagner un point en plus, le candidat n'avance qu'une valeur : le travail. Demain : « le développement des PME, enjeu crucial ».
En attendant, Laurence Parisot, dans un entretien accordé aux Echos, salue le débat autour de la valeur du travail et de l'entreprise dans la campagne. Mais la présidente du Medef estime qu'aucun « candidat n'a compris que le libéralisme est un facteur de progrès social » et n'a su « parler de la France dans l'Europe ni de la France dans le monde ».
Reste les derniers pronostics des sondeurs à découvrir dans les colonnes du Figaro et du Parisien. Pour le premier nommé : « Sarkozy et Royal creusent l'écart sur Bayrou et Le Pen ». Plus circonspect, le journal francilien estime que « Bayrou et Le Pen sont en embuscade ».

A demain !
Bertrand Beauté

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte