Environnement

14 marques de vêtements dans le viseur de Greenpeace

Publié le

Ce sont des traces de substances chimiques toxiques qui sont à l’origine de l’alerte lancée par Greenpeace le 22 août.

14 marques de vêtements dans le viseur de Greenpeace © D.R.

L’organisation non gouvernementale de défense de l’environnement relève que 14 marques spécialisées dans la production de vêtements utilisent des substances chimiques toxiques pour la conception de leurs produits.

Adidas, Uniqlo, Calvin Klein, Li Ning, H&M, Abercrombie & Fitch, Lacoste, Converse et Ralph Lauren font partie de cette liste. Des traces de substances chimiques toxiques (éthoxylates de nonylphénol) ont été détectées dans leurs productions. Elles seraient largement utilisées comme détergents dans de nombreux processus industriels et dans la production de textiles naturels et synthétiques. Elles seraient susceptibles de porter atteinte aux organes de reproduction selon Greenpeace. L’essentiel des échantillons analysés provenaient de Chine, du Vietnam ou encore de Malaisie.

Cette annonce intervient un mois après la publication par la même ONG d’un rapport intitulé Dirty Laundry. Il faisait était d’une pollution de l’eau de certains fleuves chinois du fait de rejets chimiques par des fournisseurs de grandes marques textiles.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte