14 réacteurs nucléaires en moins, 223 milliards d'investissements en plus... Les 10 chiffres clés du projet de PPE

Emplois, investissements, baisse des consommations d'énergie... En attendant la publication du texte complet du projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), L'Usine Nouvelle vous en rappelle les dix chiffres clés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

14 réacteurs nucléaires en moins, 223 milliards d'investissements en plus... Les 10 chiffres clés du projet de PPE
L'objectif de 10% de gaz renouvelable dans la consommation finale en 2030 est maintenu.

Fin novembre, avec cinq mois de retard, le gouvernement a dévoilé, via un dossier de presse, son projet de programmation pluriannuelle de l’énergie ou PPE pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028. Le texte complet, qui doit faire l’objet de discussion avant signature d’un décret dans cinq mois, n’a toujours pas été publié. En attendant, en voici les grandes lignes en dix chiffres clés.

420 000 emplois

420 000, c’est le nombre d’emploi que cette PPE permettrait de créer d’ici à 2028. 246 000 emplois pourraient être créés d’ici 2023, selon l’étude d’impact.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

223 milliards d’euros

C’est le montant des investissements supplémentaires que devrait entraîner la PPE d’ici à 2028.

2035

2035, c’est le nouvel horizon, qui devra faire l’objet d’une nouvelle loi début 2019, pour atteindre l’objectif de 50 % de nucléaire dans le mix électrique Français. La Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015 disait 2025.

14 réacteurs

14, c’est le nombre de réacteurs nucléaires qui devraient être fermés d’ici à 2035 pour réduire la part du nucléaire à 50 %. Ce chiffre comprend les deux réacteurs de Fessenheim. Ce sera la seule centrale fermée. Aucune autre fermeture de site nucléaire n’est prévue.

350 millions d’euros

350 millions d'euros, c’est le montant que pourra engager l’Ademe au titre du fonds chaleur, pour aider au développement d’installations utilisant des sources d’énergies renouvelables (biomasse, chaleur fatale, électricité vertes…) en 2020 et 2021. Le fonds était de 255 millions d’euros en 2018. Il redescendra à 339 millions d’euros en 2022.

-14 % d’énergie consommée

14 % , c’est l’objectif en 2028 de réduction de nos consommations d’énergies finales, tout type confondu, comparé à celle de 2012. Un palier à -7 % est prévu en 2023.

-35 % de fossiles

C’est l’objectif de réduction de consommation d’énergies fossiles (carburant, charbon, gaz naturel) pour 2028, comparé à celle de 2012. Un palier à -20 % est prévu pour 2023

40 % d’hydrogène vert

C’est le taux d’hydrogène utilisé dans l’industrie ou les transports, qui devra être produit sans émission de carbone, par électrolyse de l’eau principalement.

102 GW d’EnR

C’est au minimum la capacité de production d’électricité renouvelable qui devra être installée en France en 2028, contre 48,7 GW en 2017. C’est le solaire photovoltaïque qui devrait enregistrer la plus forte progression (x5) et passer de 7,7 GW en 2017 à plus de 35 GW en 2028. L’éolien terrestre devrait lui tripler et passer de 13,6 à plus de 34 GW en huit ans.

10 % de biogaz

L’objectif de 10 % de gaz renouvelable dans la consommation finale, prévu dans la LTECV, est maintenu. Cela signifie porter la production par méthanisation de 520 GWh à mi 2018 à de 24 à 32 TWh en 2028.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS