130 salariés en chômage partiel à la SAI à Revin

C'est le dossier social le plus inquiétant de la rentrée industrielle dans les Ardennes. Depuis le 21 septembre et jusqu'au 12 octobre, la Société Ardennaise Industrielle (SAI), implantée à Revin (Ardennes) et propriété depuis 2014 du groupe Selni à Nevers (Nièvre), a mis en chômage partiel 130 des 181 salariés de l'entreprise. La nouvelle ligne de production est en effet à l'arrêt pour être améliorée.

Partager
130 salariés en chômage partiel à la SAI à Revin

La Société ardennaise industrielle (SAI), implantée à Revin (Ardennes) a mis en chômage partiel 130 des 181 salariés de l'entreprise depuis le 21 septembre et jusqu'au 12 octobre. Cette mesure a été prise par la direction de SAI suite à des problèmes récurrents liés à la nouvelle ligne de production de moteurs universels, mise en place au sein de l'usine en septembre 2016 et qui, manifestement, ne donne pas les résultats escomptés en ne répondant pas aux critères demandés par l'unique client.

C'est en tout cas le constat effectué par Electrolux qui en 2014 s'était engagé pour limiter les effets de son départ des Ardennes à commander à son successeur sur le site de Revin 7,2 millions de moteurs jusqu'en 2020. Soit 1,2 million par an. Cela conformément à un accord signé dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi négocié avec les syndicats.

Retard à l'allumage

En raison de pannes à répétitions, du remplacement d'un testeur automatique défaillant et de problèmes techniques constatés sur diverses parties d'un équipement qui s'avère complexe, le rythme de fabrication des moteurs réservés au géant suédois de l'électroménager n'a pas décollé comme prévu, restant très en deçà des attentes : 25 000 par mois au lieu des 100 000 programmés.
Ce retard à l'allumage n'a pas été du goût d'Electrolux qui avait investi dix millions d'euros dans cette ligne de production. Selni va donc réaliser un complément d'investissement pour trouver une solution et éliminer les dysfonctionnements en plaçant sur la chaîne des équipements supplémentaires.

En demandant la validation d'une activité partielle concernant son personnel de production, la SAI entend profiter de ces trois semaines pour relancer la ligne défaillante et rendre l'outil de travail enfin compatible avec les exigences de son unique client.

Mais à Revin, la situation reste très tendue. Le syndicat Force ouvrière ne cache pas son pessimisme d'autant que l'avenir financier de Selni serait assombri par des soucis de trésorerie avec l'URSSAF et ses fournisseurs.

Pascal Remy

0 Commentaire

130 salariés en chômage partiel à la SAI à Revin

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS