L'Usine Energie

13 réacteurs japonais ont des cuves provenant en partie du même fabricant que Flamanville

Léna Corot ,

Publié le

Vu sur le web Les autorités japonaises viennent de dévoiler que 13 cuves de leurs 42 réacteurs nucléaires sont construites en partie par le même fabriquant que Flamanville, révèle Bloomberg. Or des anomalies ont été constatées sur la cuve de Flamanville, et des tests supplémentaires sont actuellement effectués.

13 réacteurs japonais ont des cuves provenant en partie du même fabricant que Flamanville © Electrabel

13 réacteurs nucléaires japonais, sont en partie construits avec l’acier provenant du même fabriquant qui a construit la cuve de Flamanville, selon Bloomberg. Le fabriquant, Japan Casting & Forging Corp., a été identifié le mois dernier par les autorités japonaises comme étant le même que celui ayant construit la cuve du réacteur de Flamanville, centrale construite par EDF et Areva. Or, les autorités françaises ont détectées des anomalies de qualité de l’acier sur cette cuve l’année dernière, elle subit maintenant des tests supplémentaires pour malfaçon.

Les autorités japonaises de sûreté nucléaire ont demandé à ce que la partie des cuves construite par cet opérateur soit examinée, ajoute Bloomberg. Les résultats doivent être rendus le 31 octobre au plus tard.

Deux réacteurs japonais concernés par cette potentielle malformation sont actuellement en service. Ces réacteurs n’ont pas besoin d’être fermés pour subir des tests supplémentaires, précise le journal.

L’examen minutieux des réacteurs nucléaires  au Japon et l’objectif du gouvernement d’avoir 22% de leur mix énergétique provenant de l’énergie nucléaire pour 2030 provient de la catastrophe de Fukushima. Bloomberge explique que le chemin a été compliqué pour rallumer seulement trois des 42 réacteurs nucléaires japonais après Fukushima.

EDF et Areva conduisent des tests supplémentaires pour déterminer les conséquences de ces anomalies sur la sécurité. Les deux compagnies, en avril, ont reculé la date de la remise de leur rapport à l’Autorité de sûreté nucléaire. EDF a aussi précisé que 18 autres réacteurs nucléaires pouvaient avoir la même anomalie que la cuve de Flamanville.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

05/09/2016 - 11h18 -

Ou bien je manque d'information, ou bien l'article serait à revoir, sinon à mettre à la poubelle. De quelles parties s'agit-il? La cuve d'un réacteur, pour faire simple, est constituée de trois parties: le couvercle, le corps et le fond de cuve. En ce qui concerne l'anomalie de la cuve de Flamanville, le couvercle et le fond de cuve, provenant des Forges du Creusot, sont concernés et jusqu'à maintenant, à ma connaissance, pas le corps, fabriqués par les Japonnais. Mais dans le domaine du nucléaire, il faut reconnaître qu'il faut s'attendre à tout. L'opacité n'a d'égal que celle que l'on rencontre dans les milieux ma........ Honnis soit qui mal y pense!
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte