116 licenciements minimum chez KTC et un plan social à venir chez TC Val

Social

Partager

Alors que le Tribunal de Commerce du Havre (Seine-Maritime) a de nouveau reporté la date de sa décision concernant l'avenir de l'ensemble du groupe Trouvay-Cauvin auquel appartient KTC Fluid Control, le devenir de cette usine s'assombrit.

« Au mieux 76 emplois seront sauvés chez KTC Fluid Control, si l'offre commune à l'autrichien Klinger et l'américain Armstrong sont maintenues, explique Christian Maillard, membre du comité d'entreprise, mais le problème du plan amiante dont ils exigent la levée n'est pas résolu ».

Les deux repreneurs d'une partie de cette usine, établie à Fécamp en Seine-Maritime (192 salariés) et spécialisée dans les articles de robinetterie industrielle, exigent en effet que les salariés renoncent à un éventuel plan amiante. Une condition à laquelle ces derniers ne veulent pas souscrire et que leur avocat juge illégale. Une solution doit impérativement être trouvée avant ce soir, date butoir fixée par le Tribunal du commerce du Havre pour de nouvelles propositions.

Parallèlement, un autre site du groupe, aux activités pourtant florissantes va être touché. Il s'agit de TC Val (né d'une association entre Trouvay-Cauvin et le fabricant de tubes sans soudures Vallourec & Mannesmann), une unité de distribution basée à Sandouville (Seine-Maritime) où un premier plan social touchant 47 salariés sur un effectif de 198 personnes devrait être prochainement annoncé.

Quant à l'avenir des autres entités du groupe, Trouvay Cauvin France et Trouvay Cauvin International, c'est la confusion qui règne, avec de multiples propositions de reprises, mais uniquement de segments d'activités.

Patrick BOTTOIS

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS