100 % Santé : la nouvelle arme pour faire baisser le prix de votre mutuelle

Le 100 % Santé est désormais entièrement entré en vigueur. La réforme implique un zéro reste à charge pour certains équipements liés à l’optique, au dentaire ou à l’audiologie. Elle s’applique sur la très grande majorité des contrats de mutuelles, qu’ils soient souscrits par des salariés, des indépendants, des seniors, ou encore des auto-entrepreneurs. L’occasion idéale de refaire le point sur son contrat pour vérifier si l’arrivée du 100 % santé n’a pas rendu certaines garanties superflues...

 

Partager
100 % Santé : la nouvelle arme pour faire baisser le prix de votre mutuelle

Qu’est-ce que le 100 % Santé ?


Déployé progressivement depuis 2019, le 100 % Santé concerne tous les assurés qui bénéficient d’une mutuelle responsable ou de la complémentaire santé solidaire (qui remplace la CMU-C et l’ACS). Il prévoit un remboursement total sur des paniers de soins liés à l’audiologie, à l’optique et au dentaire. Ainsi, en optant pour un équipement 100 % santé, l’assuré bénéficie de lunettes, audioprothèses, couronnes dentaires ou bridges sans débourser un centime puisque tout est pris en charge par l’Assurance maladie et la mutuelle.

Profiter du 100 % Santé pour faire des économies

Le 100 % Santé permet donc de se soigner sans reste à charge, sur des postes de dépense importants. Mais faut-il pour autant modifier les garanties de son contrat, voire supprimer des options ou des renforts ? La réponse à cette question dépend des habitudes de chacun. Elle implique d’être bien certain d’accepter les équipements et les prestations compris dans le panier 100% santé. En optique, par exemple, le choix des verres et des montures sans reste à charge est limité : il satisfait les exigences de certains assurés, mais pas forcément celles de ceux qui souhaitent une monture haut de gamme par exemple. C’est aussi le cas en dentaire par exemple où le dispositif prévoit le remboursement complet de couronnes céramo-métalliques pour les dents visibles (dents du sourire) mais pas pour les molaires qui, elles, doivent se contenter de couronnes métalliques.

La première des choses à faire est donc d’identifier les équipements 100 % santé et de vérifier s’ils cadrent avec vos besoins et vos envies. Si tel est le cas, vous pouvez alors adapter vos garanties dentaire et optique pour les conserver au minimum, ce qui permettra de couvrir les soins dentaires de base par exemple, qui n’entrent pas dans le cadre de la réforme 100% santé (détartrage, traitement d’une carie, radios…).

En baissant vos garanties dentaire, optique voire audiologie, vous ferez nécessairement des économies mais attention à conserver un bon niveau de couverture pour les garanties essentielles qui échappent au 100 % santé comme l’hospitalisation et les soins courants. C’est là que se concentrent les plus gros restes à charge imprévisibles et donc impossibles à anticiper, ce qui peut rapidement conduire à déséquilibrer un budget.

En règle générale, vous ne pourrez modifier les garanties de votre contrat qu’après un an d’engagement et ces changements peuvent aussi impliquer un délai de carence. Dans tous les cas, mieux vaut repartir sur une comparaison pour dénicher les meilleurs contrats de mutuelle santé car il y a de grandes chances qu’un concurrent se positionne mieux par rapport à vos nouveaux besoins que votre assureur actuel.

Contenu proposé par Dispofi

Sujets associés