Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

100 000 emplois pourraient être créés grâce au gaz de schiste

Astrid Gouzik , ,

Publié le

Ce sont les chiffres révélés dans la projection de SIA Conseil publiée ce vendredi 14 septembre.

100 000 emplois pourraient être créés grâce au gaz de schiste © D.R.

Les hasards du calendrier… L’étude de SIA tombe le jour de l’ouverture de la conférence environnementale, seulement quelques heures avant que François Hollande n’affirme qu’il ne rouvrira pas le débat sur les gaz de schiste. Il annonce également que 7 demandes de permis d’exploration d’hydrocarbures vont être rejetées.

Dans sa projection, SIA chiffre pourtant à 100 000 le nombre d’emplois qui pourraient être créés grâce à l’exploitation des gaz de schiste. SIA Conseil explique s'être appuyé sur les estimations des réserves récupérables françaises de gaz non conventionnel (ou gaz de schiste) de l'agence américain d'information sur l'énergie (EIA), soit 5 100 milliards de mètres cubes, et sur le "retour d'expérience" de l'exploitation à grande échelle des gaz de schiste aux Etats-Unis.

Le cabinet se base sur des "hypothèses conservatrices" concessions françaises pour lesquelles des permis avaient été délivrées puis retirées l'an dernier (Montélimar, Nant et Villeneuve de Berg), hors "zones naturelles et urbaines", permettrait de créer d'ici 2020 au moins 4 000 emplois directs, et 6 000 indirects et induits liés à l'exploitation. Soit 10 000 emplois en tout.

"Notre analyse prend en compte les facteurs environnementaux, notamment en limitant le périmètre d'exploitation, afin de répondre aux arguments des défenseurs de l'environnement. En tout état de cause, l'importance des emplois créés et la dynamique de réindustrialisation induite devraient peser dans un débat qui aujourd'hui ne peut être tranché que par le politique, dans une vision responsable de l'avenir de notre économie", conclut le cabinet.

Mais les chiffres des SIA Conseil soulèvent la controverse. En effet, SIA Conseil a créé Gas in Focus, un observatoire du gaz avec GRTgaz qui n'est autre qu'une filiale à 75% du groupe GDF Suez.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

15/09/2012 - 11h49 -

Ah les lobbies.... Le chantage à l'emploi semble être une religion chez eux.... Des emplois où une planète...un jour où l'autre il faudra choisir. Dans quel monde voulez-vous vivre ? Doit-on rester esclave du travail ? L'énergie est stratégique mais il existe bien d'autres solutions...par exemple : rendre chaque logement autonome !! Fini les gaspillages et les pertes d'énergie, fini l'esclavagisme, bonjour la liberté !!
Répondre au commentaire
Nom profil

14/09/2012 - 17h36 -

Il est toujours formidable de constater que ces prétendues études sont de la propagandes de grands groupes industriels
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle