Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

1 milliard d’euros pour le graphène et la simulation du cerveau

,

Publié le

Au terme d’un processus de sélection de deux ans, la Commission européenne a choisi les deux projets de recherche phares, Human brain et Graphene, qui vont bénéficier d’une aide de 500 millions d’euros chacun sur dix ans.

1 milliard d’euros pour le graphène et la simulation du cerveau © CORE Materials - Flickr - C.C.

Deux ans. Il a fallu deux ans à la Commission européenne pour choisir parmi six projets de recherche majeurs, les deux qui seront financés à hauteur de 500 millions d’euros chacun. Il s’agit de Human Brain et de Graphene. Le premier a pour objectif de simuler le fonctionnement du cerveau sur des superordinateurs, afin de mieux comprendre son fonctionnement et de trouver de nouvelles thérapies pour les maladies neurologiques. Le second vise à développer les applications d’un matériau fabriqué pour la première fois en 2004, constitué d’une feuille de carbone dont l’épaisseur est réduite à une seule couche d’atomes : ses propriétés mécaniques et électriques exceptionnelles lui ouvrent des applications dans tous les domaines, de la microélectronique aux pièces aéronautique. Les projets Guardian Angels (capteurs pour la santé et la sécurité des personnes), Robocom (robots d’assistance à la personne), ITFom (la modélisation d’un patient virtuel), FuturICT (simulation numérique appliquée aux phénomènes sociaux et économiques), n’ont donc pas été retenus.

Human Brain, piloté par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL),  rassemblera plus de 80 instituts de recherche et d’industriels (IBM, Intel…) de plus de 20 pays, dans des domaines couvrant les neurosciences, l’informatique, les mathématiques… Parmi les partenaires français figurent le CNRS, le CEA, l’Institut Pasteur, l’Inria, l’université Pierre et Marie Curie…). La France coordonne trois des axes du projet : théorie des réseaux neuronaux (Alain Destexhe, CNRS), neurosciences cognitives (Stanislas Dehaene, Collège de France, Inserm, CEA), et aspects éthiques (Jean-Pierre Changeux, Collège de France, Institut Pasteur).

Le projet Graphene rassemble 126 équipes de recherche de 17 pays, et il est coordonné par l’université technologique de Chalmers, en Suède. En France, quinze laboratoires participent au projet, issus du CNRS, du CEA, de l'Université de Strasbourg, de l'Université Lille 1 Sciences et Technologies  et de l’industriel Thales.

Chaque projet disposera, pour une première phase de lancement de 30 mois, d’une aide européenne de 54 millions d’euros. Mais l’objectif est d’arriver ensuite à un budget annuel de 100 millions d’euros, financés pour moitié par l’Union européenne.

Thierry Lucas

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle