[Ford-Blanquefort] Le gouvernement mettra en place "un groupe de travail" pour sauver les 1 000 emplois menacés

Alors que Ford a annoncé mardi 27 février aux élus du comité d’entreprise sa volonté de ne plus investir dans son site Ford Aquitaine Industries de Blanquefort (Gironde), le ministre de l'Economie a décidé de mettre en place "un groupe de travail restreint" pour tenter d'éviter la fermeture pure et simple de l'usine. Près d’un millier d'emplois sont en effet menacés, mais le constructeur américain s’engage à chercher une solution viable et pérenne au maintien de l’emploi sur le site qui produit des boîtes de vitesse.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Ford-Blanquefort] Le gouvernement mettra en place

Les élus du comité d’entreprise de Ford Aquitaine Industries (FAI), à Blanquefort (Gironde) redoutaient la nouvelle. Le constructeur américain est venu leur annoncer mardi 27 février que la fabrication de la nouvelle transmission 8 vitesses dans leur usine n'était pas économiquement viable. Un coup dur pour le site, qui emploie actuellement 910 salariés, et avait besoin de ce nouveau gros contrat industriel pour assurer le maintien de ces emplois après 2019. Surtout, que les emplois du site Ford Aquitaine Industries (FAI) étaient protégés par un accord-cadre quinquennal passé entre Ford et les autorités contre le versement d'aides publiques, qui s'achève fin mai. "Comme nous l’avons déjà dit, l’activité industrielle à FAI dépend de la demande du marché mais les projections actuelles de volume de production sont saines jusqu’au cours de 2019", a rappelé Ford dans son communiqué.

En réalité, FAI est une victime "collatérale" des nombreuses incertitudes économiques qui pèsent aujourd’hui sur le marché de l’automobile, avec la fin de la vente de voitures diesel neuves dans plusieurs pays d’ici 2040, dont la France, et la montée en puissance, mais à un horizon encore lointain de la voiture électrique, voire autonome.

Bruno Le Maire interpelle Ford

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a aussitôt réagi en demandant au constructeur américain de "garantir la pérennité" de son usine et "le maintien à long terme de l'emploi" en travaillant avec les syndicats, les collectivités locales et l'Etat. Dans un communiqué, le groupe Ford assure son "engagement à chercher une solution viable et pérenne au maintien de l'emploi sur le site", y compris "la recherche de tout repreneur potentiel intéressé par le site". En clair, d’éviter la fermeture du site et le licenciement du personnel. Ford promet de travailler avec les pouvoirs publics, en ce sens. Le ministre avait alors indiqué qu'il réunirait "dans les prochains jours" syndicats et élus concernés pour "faire le point sur la situation" du site.

En attendant, les salariés de FAI ont effectué un débrayage de deux heures le 27 février, et recouvert les portiques d'accès à l'usine d'une grande banderole où l’on pouvait lire "Ford Bordeaux, usine en danger, sauvons les emplois". Une réunion de l’intersyndicale était prévue dès 9 heures mercredi matin.

Vendredi 2 mars, Bruno Le Maire s'est entretenu avec les représentants des organisations syndicales de l'usine Ford de Blanquefort. Le ministre s'est engagé à mettre en place un "groupe de travail restreint" dans le but de maintenir "l'activité sur le site". Il a également indiqué qu'il rencontrerait le directeur Europe du groupe Ford prochainement.

Nicolas César

0 Commentaire

[Ford-Blanquefort] Le gouvernement mettra en place "un groupe de travail" pour sauver les 1 000 emplois menacés

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

FORD AQUITAINE INDUSTRIES

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS