Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

[Ford-Blanquefort] Le gouvernement mettra en place "un groupe de travail" pour sauver les 1 000 emplois menacés

, , , ,

Publié le , mis à jour le 02/03/2018 À 16H04

Alors que Ford a annoncé mardi 27 février aux élus du comité d’entreprise sa volonté de ne plus investir dans son site Ford Aquitaine Industries de Blanquefort (Gironde), le ministre de l'Economie a décidé de mettre en place "un groupe de travail restreint" pour tenter d'éviter la fermeture pure et simple de l'usine. Près d’un millier d'emplois sont en effet menacés, mais le constructeur américain s’engage à chercher une solution viable et pérenne au maintien de l’emploi sur le site qui produit des boîtes de vitesse.

[Ford-Blanquefort] Le gouvernement mettra en place un groupe de travail pour sauver les 1 000 emplois menacés © Ford/DR

Les élus du comité d’entreprise de Ford Aquitaine Industries (FAI), à Blanquefort (Gironde) redoutaient la nouvelle. Le constructeur américain est venu leur annoncer mardi 27 février que la fabrication de la nouvelle transmission 8 vitesses dans leur usine n'était pas économiquement viable. Un coup dur pour le site, qui emploie actuellement 910 salariés, et avait besoin de ce nouveau gros contrat industriel pour assurer le maintien de ces emplois après 2019. Surtout, que les emplois du site Ford Aquitaine Industries (FAI) étaient protégés par un accord-cadre quinquennal passé entre Ford et les autorités contre le versement d'aides publiques, qui s'achève fin mai. "Comme nous l’avons déjà dit, l’activité industrielle à FAI dépend de la demande du marché mais les projections actuelles de volume de production sont saines jusqu’au cours de 2019", a rappelé Ford dans son communiqué.

En réalité, FAI est une victime "collatérale" des nombreuses incertitudes économiques qui pèsent aujourd’hui sur le marché de l’automobile, avec la fin de la vente de voitures diesel neuves dans plusieurs pays d’ici 2040, dont la France, et la montée en puissance, mais à un horizon encore lointain de la voiture électrique, voire autonome.

Bruno Le Maire interpelle Ford

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a aussitôt réagi en demandant au constructeur américain de "garantir la pérennité" de son usine et "le maintien à long terme de l'emploi" en travaillant avec les syndicats, les collectivités locales et l'Etat. Dans un communiqué, le groupe Ford assure son "engagement à chercher une solution viable et pérenne au maintien de l'emploi sur le site", y compris "la recherche de tout repreneur potentiel intéressé par le site". En clair, d’éviter la fermeture du site et le licenciement du personnel. Ford promet de travailler avec les pouvoirs publics, en ce sens. Le ministre avait alors indiqué qu'il réunirait "dans les prochains jours" syndicats et élus concernés pour "faire le point sur la situation" du site.

En attendant, les salariés de FAI ont effectué un débrayage de deux heures le 27 février, et recouvert les portiques d'accès à l'usine d'une grande banderole où l’on pouvait lire "Ford Bordeaux, usine en danger, sauvons les emplois". Une réunion de l’intersyndicale était prévue dès 9 heures mercredi matin.

Vendredi 2 mars, Bruno Le Maire s'est entretenu avec les représentants des organisations syndicales de l'usine Ford de Blanquefort. Le ministre s'est engagé à mettre en place un "groupe de travail restreint" dans le but de maintenir "l'activité sur le site". Il a également indiqué qu'il rencontrerait le directeur Europe du groupe Ford prochainement.

 

 

 

Nicolas César

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus