02/10/2007 : ANPE-Assedic, GDF, automobile, Nokia, matières premières...

  • Lagarde présente la fusion ANPE-Assedic
  • GDF grand gagnant de l'ouverture du marché de l'énergie
  • Automobile : les Français à la peine
  • Nokia prend pied dans le GPS
  • Les matières premières ne connaissent pas la crise
  • Partager

    Lagarde présente la fusion ANPE-Assedic
    « Avec la fusion, chaque chômeur disposera d'un interlocuteur unique» affirme Christine Lagarde dans un entretien aux Echos. La ministre de l'Economie présentera son projet de loi sur le rapprochement Unedic-ANPE cet après-midi devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée, avant une adoption définitive début 2008. Après la réforme, chaque agent suivra 30 demandeurs au lieu de 60 actuellement. Le nouvel ensemble sera chapeauté par un conseil d'orientation, présidé par le ministre de l'Economie et où se réuniront les partenaires sociaux. A l'échelon inférieur, deux structures devraient coexister selon Christine Lagarde : l'Unedic et l'ensemble Assedic-ANPE pour le suivi des personnes. Les partenaires sociaux conserveront « une large place ».
    Sur la question de l'euro, «la France a été à l'avant-garde pour souligner les problèmes posés par la parité», souligne Christine Lagarde, qui annonce préparer une « initiative commune » avec ses homologues européens sur le front de la monnaie commune et « souhaite que la position française soit partagée par l'ensemble de l'Eurogroupe».

    GDF grand gagnant de l'ouverture du marché de l'énergie
    « A lui seul, il peut revendiquer 80 % des nouveaux contrats en vigueur le 1er octobre », souligne les Echos. GDF a pleinement profité de l'ouverture complète du marché électrique à la concurrence depuis le 1er juillet. Après des débuts très timides, près de 9 500 particuliers ont changé de fournisseurs d'énergie. « Ce n'est pas encore une révolution mais à l'évidence les comportements sont en train de changer », relève le quotidien. Derrière GDF, la situation est plus difficile. Electrabel ne compte qu'une vingtaine de clients, le grand gagnant des premiers mois de l'ouverture du marché, Poweo, s'essouffle. « Lui qui visait encore récemment 100 000 clients particuliers d'ici la fin de l'année pourraient à ce rythme avoir du mal à atteindre la barre des 10 000 », note les Echos.

    Automobile : les Français à la peine
    « Le meilleur reste à venir », prédit la Tribune. Sur le marché de l'automobile, les ventes de voitures neuves devraient continuer à progresser au dernier trimestre, tirées par les nouveaux modèles. Elles pourraient dépasser la barre symbolique des 2 millions d'immatriculations, atteint l'année dernière déjà, précise le quotidien. En septembre, les ventes ont bondi de 3,2 % après un été difficile. Un bon résultat qui ne profite que peu aux constructeurs français, en progression de 0,9 % seulement. C'est Citroën qui tire le mieux son épingle du jeu avec une croissance de 5,2 % depuis le début 2007. Peugeot chute de 8,7 % en septembre tandis que la marque Renault seule progresse de 1,9 %. Mais relève le Wall Street Journal, le groupe Renault « a fait mieux que le marché avec une hausse de 5,4 % « , grâce aux ventes de Dacia. Les voitures étrangères sont en hausse de 6,3 %. Les constructeurs tricolores « s'offrent tout de même le luxe d'occuper la totalité du classement des dix voitures particulières les plus vendues en France », souligne la Tribune.

    Nokia prend pied dans le GPS
    « C'est la plus grosse acquisition de l'histoire du géant du mobile », note la Tribune. Nokia a racheté le spécialiste des logiciels de navigation Navteq pour 5,7 millions d'euros. Une opération qui doit permettre au Finlandais de se positionner sur un secteur en pleine croissance. Selon une étude citée par la Tribune, le marché des terminaux mobiles de navigation devrait tripler d'ici 2010 pour atteindre 12,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Pour s'offrir le groupe américain, Nokia n'a pas hésité à mettre le prix. « Selon certains analystes, le groupe paye l'équivalent de 50 fois les profits de Navteq cette année », souligne le Wall Street Journal.

    Les matières premières ne connaissent pas la crise
    « Une appréciation d'une ampleur inconnue depuis 1975 », selon la Tribune. L'indice CRB - qui reflète les prix d'une vingtaine de matières premières - a progressé de 8,1 % en septembre. Loin de la crise des subprimes, « le monde des commodités est mis en ébullition par une problématique qui lui est propre. Celle de la pénurie », souligne le quotidien.

    Solène Davesne

    Partager

    SUJETS ASSOCIÉS
    NEWSLETTER Auto et Mobilités
    Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

    Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

    Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

    L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

    Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

    Fermer
    LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

    LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

    ARTICLES LES PLUS LUS