"Profit warning" de Schaeffler, l'automobile recule en Bourse

FRANCFORT (Reuters) - L'équipementier allemand Schaeffler a abaissé mardi sa prévision de bénéfice annuel en raison de la hausse de ses coûts et des pressions sur les prix dans son secteur, provoquant un plongeon du titre de plus de 10% en Bourse de Francfort et une baisse de l'ensemble des valeurs automobiles en Europe.
L'équipementier allemand Schaeffler a abaissé mardi sa prévision de bénéfice annuel en raison de la hausse de ses coûts et des pressions sur les prix dans son secteur, provoquant un plongeon du titre de plus de 10% en Bourse de Francfort et une baisse de l'ensemble des valeurs automobiles en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender

Schaeffler s'attend désormais à une marge d'exploitation ajustée de 11% à 12% cette année, contre une précédente fourchette de 12% à 13%.

Le bénéfice du deuxième trimestre, qui s'achève vendredi, sera nettement inférieur à celui de l'an dernier en raison de pressions plus fortes sur les prix dans le secteur automobile, de coûts plus élevés pour les lancements de produits et d'un renchérissement des activités de recherche et développement avec l'accent mis sur la voiture électrique, a dit l'équipementier allemand.

Il a aussi abaissé son objectif de génération de trésorerie à environ 500 millions d'euros en 2017, contre 600 millions d'euros précédemment, tout en maintenant sa prévision d'une croissance de son chiffre d'affaires de 4% à 5% hors effets de changes.

Schaeffler s'attend à un recul de sa marge au premier semestre à environ 11%, contre 12,8% un an plus tôt.

"L'avertissement sur résultats de Schaeffler va relancer le débat sur la résistance des marges et de la croissance organique des équipementiers alors que nous approchons du sommet du cycle", commentent les analystes de Jefferies.

Le titre Schaeffler chute de 12,03% à 12,62 euros à 07h23 GMT, sa plus forte baisse depuis son introduction en Bourse à l'automne 2015. Il entraîne dans son sillage ses concurrents Continental (-2,12%), Leoni (-2,85%), Hella (-4,22%), Valeo (-1,82%) et Faurecia (-1,69%), ainsi que l'ensemble du secteur automobile (-0,98%), qui affiche la plus mauvaise performance sectorielle du jour en Europe.

(Maria Sheahan, avec Daria Kowalewska; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS