Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur

Hassan Meddah | | | |

Publié le

Jumelles capable de voir la nuit, microdrone furtif, batteries ultralégères... Le soldat du futur sera mieux équipé, plus protégé et capable d'effectuer des missions plus longues. Aux journées de l'innovation organisées par le ministère de la Défense le 24 novembre dernier, laboratoires de recherche, PME innovantes et grands groupes ont exposé leurs dernières trouvailles. Sélection de huit d'entre elles par l'Usine Nouvelle.

Lancer le diaporama
[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
Des micro-drones furtifs: l'ISAE (Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace) veut rendre les drones plus silencieux en travaillant sur la conception de leurs hélices. Ses chercheurs ont réduit leurs nuisances sonores de 5db en travaillant sur la géométrie des pales (longueur du profil, diamètre et vrillage des ailes...) sans perdre en performance de vol. L'objectif est de limiter les phénomènes de diffraction des ondes acoustiques dus aux écoulements aérodynamiques le long des ailes. Leurs recherches s'appuient sur des algorithmes dits évolutionnaires s'inspirant des règles de la génétique et des mécanismes de sélection darwinienne. Ainsi, à chaque nouvelle génération, les hélices sont plus silencieuses.

Photo 1/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
La vision de nuit: des jumelles capables de distinguer des individus jusqu'à une vingtaine de kilomètres lors d'une nuit sans lune! Les couleurs de la scène sont également restituées. Pour cela, la PME Photonis conçoit des composants optiques CCD 1000 fois plus sensibles à la lumière que les composants standards. Cette technologie équipe déjà les forces spéciales américaines.

Photo 2/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
La gravité terrestre pour mieux géolocaliser: dis-moi comment tu es attiré par la Terre, je te dirai où tu es! Il est possible de géolocaliser une personne ou un équipement à partir de la mesure de la gravité terrestre qu’il subit. En effet le champ de gravité varie d’un point à l’autre du globe. L’ONERA a donc défini un équipement capable d’établir une cartographie de pesanteur ultra précise pour des applications en géophysique, de prospection pétrolière mais également de navigation des bâtiments de marine. Le gravimètre permet de mesurer des variations de la gravité de l'ordre du milliardième. Cela passe par la maîtrise complexe des technologies de laser de refroidissement des atomes et la miniaturisation des capteurs. Des essais en conditions opérationnelles à bord d'un navire de la marine nationale ont validé le potentiel de cette technologie.

Photo 3/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
Des batteries pour fantassin deux fois plus efficaces: Safran et le CEA Grenoble ont développé une pile à combustible transportable pour les fantassins deux fois plus compacte que les batteries actuelles. Capable d’alimenter durant 72 heures ses différents équipements (radio, calculateurs, lunettes de tirs…), le système d'alimentation ne pèserait plus que 2 kilos contre 4,2 kilos actuellement. De quoi gagner l’équivalent d’une gourde d’eau ou de trois chargeurs de Famas. L’hydrogène est fourni par une cartouche remplie de liquide. La pile, contrôlée par une électronique miniaturisée, développe une puissance de 12 à 15W.

Photo 4/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
Des panneaux solaires poids-plume: en partenariat avec le CEA, la PME 2CA a développé des modules photovoltaïques légers et rigides avec une connectique de jonction intégrée. Avec une densité inférieure à 4 kg/m², ils sont trois fois plus légers que les panneaux standards à performance énergétique égale (250 W/1,6 m²). Sa fabrication en matériau composite explique cette légèreté. La production industrielle est prévue pour 2017.

Photo 5/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
Des matériaux composites hydrophobes: la PME Expriris a développé un revêtement pour protéger les structures en matériau composite de l’humidité et éviter ainsi un vieillissement prématuré. Il s’agit en fait d’un film nanostructuré super hydrophobe, inspiré de la structure de la feuille de nénuphar, et qui s’applique comme une peinture grâce à sa texture particulière. Plus étanche, anti-adhérent et plus résistant à la chaleur, cette solution veut s’imposer comme une alternative au film étirable en Tedlar peu pratique à remplacer lorsque la surface des pièces en matériau composite a été endommagée.

Photo 6/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
Des drones anti sniper: l’ONERA a mis au point un ensemble de solutions pour rendre les drones évoluant à moins d’un kilomètre d’altitude, plus résistants aux tirs de snipers équipés d’armes légères ou de gros calibre. Le réservoir est recouvert d’un blindage constitué d’un revêtement en fibre de verre plus léger que le métal. Une mousse hyper élastique absorbante tapisse les parois intérieures, permettant de ralentir la propagation de l’onde de chocs de la balle perforante. Un système de vessie limite les pertes de carburants. L’ONERA vise également le marché des hélicoptères et des avions de combat.

Photo 7/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

[Diaporama] L'arsenal technologique du soldat du futur
Un casque contre les agressions sonores : l’institut de recherche franco-allemand de Saint-Louis a mis au point un casque permettant une protection auditive du soldat tout en lui permettant d’écouter son environnement sonore. Grâce à des microphones et des hauts parleurs miniaturisés dans les oreillettes, le casque s’adapte au bruit ambiant et permet d’atténuer les agressions sonores jusqu’à 30 dB, que ce soit le bruit d’une explosion proche ou le bruit continu à fort niveau des véhicules blindés lors de son transport. L’institut de recherche dispose d’un accord avec le laboratoire Cotral en vue d’industrialiser sa solution.

Photo 8/8 @Guittet Pascal Guittet Pascal

Image Suivante

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus