Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Vidéo] François Hollande a été tué par ses demi-mesures

Christine Kerdellant

Publié le , mis à jour le 02/12/2016 À 07H46

François Hollande ne briguera pas un second mandat. Il l'a annoncé jeudi 1er décembre à 20h dans une allocution télévisée. Dans son éditorial de notre numéro du 1er décembre, Christine Kerdellant, directrice de la rédaction, revient sur les raisons de l'échec de François Hollande.

[Vidéo] François Hollande a été tué par ses demi-mesures
François Hollande lors de son allocution du 1er décembre
© Capture

François Hollande est l’homme de la synthèse, du ­compromis et du consensus : c’est ce qui lui a permis de mener sa carrière au sein du Parti socialiste déchiré par les courants politiques, de se faire – à l’époque – apprécier de tous, et d’être choisi par défaut parce qu’il ne déplaisait à personne. Mais ces qualités sont l’exacte antithèse de celles qu’un président de la République doit posséder. Incapable de faire preuve d’autorité, de prendre des décisions tranchées, de suivre une ligne cohérente et courageuse sans donner des compensations à gauche ou à droite, il aura été un président-girouette, transparent au regard de l’Histoire, et coupable, à avoir trop voulu être un Président « normal », d’abaissement de la fonction présidentielle.

1. Rien de ce qu’il a lancé ne pouvait fonctionner

Le compte PME innovation que vient de concocter Bercy est symptomatique des demi-mesures qui ont caractérisé le mandat de François Hollande : il ne peut pas satisfaire les entrepreneurs qui veulent réinvestir leurs plus-values dans des start-up – c’était son but : les empêcher d’aller faire fructifier leurs gains ailleurs – parce qu’il est mal taillé, complexe et contraignant. Les intéressés annoncent déjà qu’il manquera sa cible. Qu’il s’agisse de la pseudo-réforme des retraites, du travail du dimanche, de la fermeture des centrales nucléaires, ou de la réduction du millefeuille territorial (les départements sont toujours là !), tout n’a été qu’arbitrages et reculades. Pas étonnant que l’efficacité ne soit pas au rendez-vous : ses mesures étaient des mesurettes, ses chocs des pétards mouillés.

2. Hésitations et non-dits l’ont poussé à la faute

Son ancienne compagne Ségolène Royal l’avait bien dit : « en 30 ans de vie commune, je ne l’ai jamais vu prendre une seule décision ». Ses balancements et ses imprécisions ont pénalisé le pays. Même la pire catastrophe personnelle de son quinquennat – le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme « Un président ne devrait pas dire ça… » – provient d’une de ces ambiguïtés qui sont sa seconde nature : il n’avait jamais précisé à ses interlocuteurs qu’il voulait relire ses citations avant parution, ce qui, selon l’adage populaire « allait sans dire… mais serait allé encore mieux en le disant ». Lorsqu’il les a réclamées, les deux journalistes lui ont signifié que cela n’avait jamais été précisé en amont. François Hollande croyait sans doute avoir gardé avec eux les mêmes relations qu’à l’époque du PS, lorsque les journalistes étaient bienveillants avec leur « source ». Or entre-temps, il était devenu Président, et ses paroles pesaient plus lourd…

3. Son absence d’autorité a ouvert un boulevard à la droite

Le score de François Fillon, tellement inattendu au premier tour des primaires, provient en grande partie de l’effet repoussoir de ­François ­Hollande : son absence de grandeur, d’autorité, d’attitude gaullienne, a tellement déçu les Français que beaucoup ont voté, par contraste, pour le candidat qui incarnait le mieux la posture présidentielle.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus