Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Un nouveau patron pour le London Metal Exchange

Franck Stassi , , , ,

Publié le , mis à jour le 21/04/2017 À 18H15

Ingénieur informatique de formation, le britannique Matthew Chamberlain prend la direction générale du LME à l’issue de trois mois d’intérim. Il devra continuer à faire évoluer l’entreprise, bousculée par l’essor du digital et de la concurrence.

Un nouveau patron pour le London Metal Exchange

C’est un ingénieur informatique âgé de 35 ans, Matthew Chamberlain, qui prend la direction générale du London Metal Exchange (LME), la place de marché qui assure 80% des échanges de contrats à terme sur les métaux non-ferreux dans le monde, annonce son propriétaire, Hong Kong Exchanges and Clearing Limited (HKEX). Après un passage dans l’univers bancaire, où il a notamment conseillé HKEX lors de sa procédure d’achat du LME, il a rejoint la bourse des métaux en 2012 en tant que directeur d’exploitation. Depuis la fin du mois de janvier 2017, il assurait la direction générale du LME par intérim suite à la démission brutale de Garry Jones. "L’expérience et la connaissance du LME de Matthew signifient qu’il est particulièrement adapté pour diriger l’entreprise dans la prochaine étape de son évolution", s’est réjoui le directeur général de HKEX, Charles Li.

Baisse des volumes

Entouré du directeur général de la chambre de compensation LME Clear, Adrian Farnham, et du nouveau responsable du développement James Proudlock, Matthew Chamberlain devra continuer à faire évoluer l’entreprise, qui fête cette année ses 140 ans. Après avoir réformé le fonctionnement des entrepôts – dont Indices & Cotations publie l’état des stocks - Matthew Chamberlain aura pour mission de remédier à la baisse des volumes échangés, qui ont diminué de 7,7% en 2016, contre une hausse de 34% chez CME Group. Les volumes journaliers moyens sur le LME ont diminué de 4,6% au premier trimestre 2017, d’après le Financial Times.

Le LME, qui dispose toujours d’une salle d’échanges physiques, le Ring, doit également mener à bien ses efforts de digitalisation. L’essor du trading à haute fréquence bouscule ce schéma. La politique tarifaire pratiquée par la bourse des métaux est également questionnée pour stopper la baisse des volumes. HKEX suit de près l’actualité de sa filiale londonienne : elle avait déboursé 2,2 milliards de dollars, en 2012, pour l’acquérir, au détriment de… CME Group.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus