Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Silicon Mobility accélère la puce auto

Ridha Loukil , ,

Publié le

Made in France

Silicon Mobility accélère la puce auto © D.R.

"Nous travaillons à rendre le véhicule du futur plus propre, plus intelligent et plus sûr". Telle est la promesse de Bruno Paucard, le directeur général et cofondateur de Silicon Mobility. Née en décembre 2015 du rachat de la PME valbonnaise Scaleo Chip, cette start-up installée à Sophia Antipolis développe une puce qui optimise le contrôle du moteur, de la batterie ou de l’énergie dans les véhicules électriques et hybrides. Avec des bénéfices inédits en matière de consommation et de sûreté.

Protégée par une vingtaine de brevets, l’innovation a été mise au point avec le laboratoire d’intégration de systèmes et des technologies du CEA et de l’IFP Énergies nouvelles (Ifpen). "Les puces classiques se caractérisent par un fonctionnement séquentiel, explique Bruno Paucard. C’est inadapté aux contraintes des véhicules électriques et hybrides, où les informations à traiter remontent d’une multitude de capteurs. Nous proposons un mode de traitement parallèle."

Avec cette innovation, la start-up défie les trois ténors des puces automobiles, le néerlandais NXP, l’allemand Infineon et le japonais Renesas, et espère tenir tête aux géants américains Intel, Qualcomm et Nvidia, qui convoitent ce marché. "Nous avons une avance de quatre ans sur eux", assure Bruno Paucard. La technologie a déjà été démontrée sur un véhicule hybride avec l’Ifpen. Fabriquée par le fondeur GlobalFoundries à Singapour, la puce devrait être commercialisée ce mois-ci. Silicon Mobility, qui compte aujourd’hui 36 salariés, a levé 10 millions d’euros. De quoi financer le développement commercial et l’ouverture de bureaux en Allemagne et en Californie dans un premier temps, puis en Asie. Objectif ? Atteindre la rentabilité en 2018 en dépassant les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

L’innovation

Silicon Mobility associe au microcontrôleur, qui contrôle les fonctions électriques dans le véhicule, un circuit programmable capable d’accélèrer le traitement par un facteur 40 et de réduire la consommation par un facteur 180. Flexible, ce circuit s’adapte au besoin de chaque véhicule.

 

l’opportunité

Les véhicules électriques et hybrides offrent, selon Silicon Mobility, 11 points d’utilisation de sa puce. Un potentiel global estimé à 300 millions de pièces à l’horizon 2020.

 

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus