Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

COP21

Quand Macron se félicite d'avoir (presque) convaincu Trump de faire machine arrière sur l'Accord de Paris

, ,

Publié le

Vu sur le web Dans le Journal du Dimanche du 16 juillet, Emmanuel Macron est revenu sur sa rencontre avec Donald Trump. Les deux dirigeants ont notamment discuté d’un éventuel retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat.

Quand Macron se félicite d'avoir (presque) convaincu Trump de faire machine arrière sur l'Accord de Paris © Gage Skidmore CC Flickr

Une interminable poignée de main, la visite des Invalides et un "diner d’amis" où un sujet de dissension majeur n’a pas été occulté. Dans les colonnes du Journal du Dimanche daté du 16 juillet, Emmanuel Macron est revenu sur sa rencontre avec Donald Trump jeudi et vendredi à l’occasion de la commémoration du centième anniversaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis en 1917. Le Président français s’est notamment confié sur leurs échanges concernant l’Accord de Paris sur le climat, dans lequel son homologue américain pourrait finalement décider un retour.

"Donald Trump m'a écouté, a déclaré Emmanuel Macron au JDD. Il a compris le sens de ma démarche, notamment le lien qui existe entre réchauffement climatique et terrorisme. Il m'a dit qu'il allait essayer de trouver une solution dans les prochains mois." Les deux dirigeants auraient même "parlé dans le détail de ce qui pourrait permettre [à Donald Trump] de revenir dans l'Accord de Paris", a précisé le chef de l’Etat français.

Trump seul contre tous

Le Président américain avait déjà déclaré jeudi, lors d’une conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron, que "quelque chose pourrait se passer" sur l'Accord de Paris. Arrivé à la tête de la première puissance mondiale en janvier dernier, le climato-sceptique avait annoncé le 1er juin une sortie des Etats-Unis de l’Accord de Paris. Dans ce texte ratifié le 4 novembre 2016, quelque 196 pays, dont l'Union européenne, se sont engagés à limiter le réchauffement climatique à 2°C, voire 1,5°C si possible. Un accord historique.En revenant dessus, Donald Trump a renoncé aux engagements des États-Unis de baisser à l’horizon 2025 leurs émissions de 26 à 28% par rapport à 2005, alors que le pays est le deuxième contributeur d’émissions de gaz à effet de serre, avec 18% du total mondial, derrière la Chine (20%), selon le comptage de l’ONU.

Cette sortie de Etats-Unis, critiquée de toutes parts et notamment par Nicolas Hulot, n’avait pas mis fin à l’Accord de Paris. Elle n’avait pas non plus créé de dynamique négative, bien au contraire. Aux Etats-Unis, les états de Californie, Washington et New York, ainsi que plusieurs grandes villes ont réaffirmé leur engagement en faveur de l'environnement. De nombreux industriels américains ont tour à tour dénoncé la décision de Donald Trump et affirmé qu’ils continueraient eux de réduire leur impact environnemental. A l’international, la Chine et l’Europe se sont rapprochées pour prendre le leadership de la lutte contre le réchauffement climatique. Pékin a stoppé 90% de ses projets de centrales à charbon et l’Inde a multiplié les investissements dans le solaire. Forcé de constater son isolement, Donald Trump est donc peut-être en train de regretter une décision qui devrait priver son pays d’une partie des opportunités économiques de la transition écologique.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

17/07/2017 - 17h34 -

La dernière fois, Macron s'était vanté d'avoir gagné au bras de fer (pardon, à la poignée de main) avec Trump. On connaît la suite...
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus