Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

"Ouvrons nos portes aux réfugiés qui le demandent !", réclame un chef d’entreprise

Cécile Maillard ,

Publié le , mis à jour le 04/09/2015 À 16H09

Président du mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) et de Poclain Hydraulics Laurent Bataille, appelle l’Europe à ouvrir ses portes aux réfugiés qui y frappent. D’autant que les pays européens ont besoin de leur dynamisme, plaide-t-il.

Laurent Bataille, président du mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens - Crédits : Jean-Louis Salque

 

La photo d’un petit garçon syrien échoué, noyé, sur une plage turque bouleverse le monde. Les milieux économiques restent bizarrement muets sur la question des migrants qui cherchent refuge en Europe. Laurent Bataille, PDG de Poclain Hydraulics, engagé à l’UIMM et au Medef, président du mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), appelle les pays européens à accueillir ces réfugiés qui fuient des guerres et des persécutions, et les chefs d’entreprise à recruter les talents qu’ils représentent souvent.

un appel Au nom du respect de la dignité humaine 

"J’ai un petit-fils de l’âge de cet enfant... Sur un plan humain et chrétien, nous sommes collectivement absolument nuls, en France et en Europe, de ne pas nous organiser pour accueillir plus de réfugiés. On aspire tous à la liberté, et on interdit la liberté à ces personnes.


Au nom du respect de la dignité de l’homme, il faut se demander que faire. Sur un plan humain, on ne peut rester inactif.
Des actions "pompier" sont en cours, mais il faut surtout agir structurellement. Les médias ne nous montrent que les points de cristallisation comme Calais, jamais les belles histoires et les réussites.


Dans mon entreprise, nous avons des personnes venues de ces pays, il y a quelque temps déjà. Je travaille tellement dans le monde entier que je pense qu’on a tort de se priver de toutes ces compétences ! Les Etats-Unis, le Canada, l’Allemagne, ont compris qu’il s’agissait d’une main d’œuvre de qualité.

Dans beaucoup de pays européens, il y a des problèmes démographiques. Il faut y laisser venir des gens dynamiques, prêts à prendre des risques - ils l’ont montré - souvent formés, notamment quand ils viennent de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan. Pour reconstruire leur vie, ils font preuve d’un incroyable dynamisme !


Pour nos pays moroses, quelle injection d’espérance ! L'Europe doit accueillir tous ces gens qui ont du peps ! Ouvrons nos portes à ceux qui le demandent ! Soyons généreux, nous en avons les moyens.
A nous, chefs d’entreprise, d’accueillir ensuite ces personnes. Je le fais, même si ce n’est pas toujours simple, notamment au niveau linguistique.

l'acceptation des migrants

Les entreprises cherchent des compétences qu'elles ne trouvent pas. Dans l’industrie comme dans les services à la personne. Pourquoi ne pas les prendre là ? La France l’a fait il y a quelques années, en faisant venir des milliers de Nord-Africains.

Malheureusement, deux générations plus tard, elle a rejeté ces populations venues au secours de son économie…
Se pose un problème purement politique : l’acceptation des migrants. Il est dramatique que certains en fassent commerce.


Ceux qui ont la chance d’arriver dans nos pays, riches d’un patrimoine, d’une culture, d’une économie, doivent s’adapter et ne pas s’enfermer dans le communautarisme. A nous, aussi, d’être vigilants. Mais le premier sujet, le plus important, est celui de la dignité de l’homme. Nous devons y répondre."

 

Propos recueillis par Cécile Maillard

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus