Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Muriel Pénicaud, une ancienne DRH, ministre du Travail

Publié le , mis à jour le 17/05/2017 À 16H29

Elle dirigeait Business France, l’agence publique pour l’internationalisation de l’économie française depuis 2014. Nous avions fait son portrait en février 2016. Cette ancienne DRH de Danone et ex-membre du conseil d’administration  d'Orange a derrière elle une longue carrière dans le privé mais connaît aussi les rouages de l’administration. 

Muriel Pénicaud, une ancienne DRH, ministre du Travail
Muriel Pénicaud, une ancienne DRH, ministre du Travail
© Guittet Pascal

Ces dernières semaines, elle a enchaîné les voyages : Singapour, Jakarta, Tel-Aviv, Tokyo (où elle a accompagné Manuel Valls), Riyad et enfin Abu Dhabi. Depuis qu’elle dirige Business France, Muriel Pénicaud passe d’un avion à l’autre pour vendre l’expertise des PME françaises et attirer les investisseurs étrangers dans l’Hexagone. Un rythme que cette bourlingueuse apprécie, elle qui cherchait « un truc qui la fasse se lever le matin » après quinze ans chez Danone.

Son arrivée, en mai 2014, à la tête de l’agence publique née du regroupement d’Ubifrance, le bras armé du soutien des PME à l’export, et de l’Afii, chargée de courtiser les investisseurs, n’allait pas de soi. Ses prédécesseurs, passés par l’ENA et la haute fonction publique, faisaient partie du sérail, contrairement à elle. Diplômée de l’Insead, elle avait passé vingt ans dans le privé. Le gouvernement a cependant insisté pour nommer une personnalité provenant du monde de l’entreprise. Question de symbole. Sa carrière dans les ressources humaines constitue pourtant un atout pour mener à bien la fusion entre les deux organismes, qui partagent les mêmes locaux de la place Denfert-Rochereau, à Paris, mais s’ignorent superbement. Entrée chez Danone comme directrice de la formation en 1993, elle a grimpé tous les échelons jusqu’à prendre le poste de DRH groupe, après un détour par Dassault Systèmes. « Elle est à la fois un excellent manager, une stratège et une développeuse. Elle sait aussi se mouvoir dans la sphère publique avec les réflexes du business », remarque Guillaume Pépy, le président de la SNCF, qui l’a côtoyée au cabinet de Martine Aubry en 1991 et la croise régulièrement au conseil d’administration de la SNCF. Muriel Pénicaud siège aussi au board d’ADP.

Un tempérament de fonceuse

L’ex-DRH a piloté une dizaine de fusions, mais sait qu’on l’attend au tournant. En interne, rares sont les partisans de cette réforme parmi les 1 700 agents – pas tous fonctionnaires – de 50 nationalités. « Quand on vient de l’entreprise, la valeur ajoutée de cette fusion est pourtant une évidence », estime-t-elle, crinière blonde en désordre. La directrice de Business France, a réduit son salaire en acceptant le poste. La fusion est effective depuis janvier?2015, mais il faut encore rapprocher les systèmes d’information, insuffler un management plus transversal et créer un site internet digne de ce nom. « Muriel Pénicaud a cet air de ne pas en vouloir trop, qui trompe beaucoup de monde. Normalement, ce type de fusion met des années à se faire. Elle a réussi en embarquant les gens », souligne Pascal Lamy, l’ex-directeur de l’Organisation mondiale du commerce, qui siège avec elle au board du fonds Danone Écosystème, l’un de ses bébés.

Son premier combat : promouvoir l’image de la France dans des milieux d’affaires habitués au french bashing. En novembre, elle a mobilisé son impressionnant réseau et écrit à une trentaine de capitaines d’industrie pour les embarquer dans la nouvelle campagne de publicité du territoire « Créative France ». Une dizaine ont dit oui en quelques jours. « Je ne crois pas qu’il y ait de pays parfait. Si on rapproche la perception des investisseurs de la réalité, la moitié du chemin sera fait et les atouts de la France seront plus visibles », plaide-t-elle, assumant un côté « un peu militant ». Son tempérament de fonceuse lui vaut parfois des critiques. « Elle a des idées à la pelle et détonne dans un milieu politiquement correct », affirme Frédéric Sanchez, le patron de Fives, membre du conseil d’administration de Business France, pourtant pas convaincu par sa proposition de promouvoir l’usine du futur à l’export. L’idée figurera néanmoins à l’agenda de la prochaine réunion avec Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie.

Muriel Pénicaud met sa force de persuasion au service d’une conviction : il ne peut y avoir de développement économique sans développement social. Chez Danone, elle a porté à bout de bras la création d’une couverture santé mondiale. « Le rêve a changé. Les jeunes veulent créer leur start-up et partir à la conquête du monde, s’enthousiasme celle qui a présidé AgroParisTech. Nous travaillons pour les jeunes générations. Le but est d’amener de la richesse et de l’emploi en France. » Après avoir siégé pendant onze ans dans des conseils exécutifs où elle était la seule femme, elle a trouvé un nouveau combat : aider ses consœurs à briser le plafond de verre. 

En quelques mots
 

  • Canada : À 20 ans, elle a passé huit mois dans ce pays pour une étude sur les stratégies scolaires dans les milieux défavorisés. Sa première expérience à l’étranger.
  • Autrui : Elle a monté une petite fondation pour aider les jeunes créateurs et siège au conseil d’administration de la fondation Bettencourt-Schueller.
  • Photographie : Dans cette pratique, elle trouve sa respiration. Selon elle, l’art est fondamental pour percevoir les changements de société.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus