Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Millidrop lève 1 million d’euros pour améliorer la productivité de la recherche en biologie

Arnaud Dumas , ,

Publié le

Encore une année de mise au point et la jeune société issue d’un laboratoire de l’ESPCI ParisTech pourra commercialiser son Millidrop Analyzer. Avec sa machine, la start-up promet d’améliorer la productivité des recherches en biologie. 

 

Millidrop veut bousculer la recherche en microbiologie. La jeune société, créée début 2015, vient de lever 1 million d’euros auprès du fonds d’amorçage de Seventure Partners pour se préparer à la commercialisation du Millidrop Analyzer. Ce dispositif vise à remplacer les fameuses boîtes de Pétri dans lesquelles les biologistes cultivent des cellules, par un automate cultivant les cellules dans de minuscules échantillons.

"Le chercheur peut faire l’équivalent de 1000 boîtes de Pétri en une seule fois, résume Laurent Boitard, le président fondateur de Millidrop. Au lieu de passer son temps à préparer des boîtes, il peut se consacrer à la recherche."

Remplacer les boîtes de Pétri

Concrètement, le Millidrop Analyzer contient des milliers de microgouttes en suspension dans de l’huile. Dans ces gouttes dont la taille avoisine les 200 nano litres, le chercheur peut procéder à la culture et à l’analyse des cellules. "Notre innovation consiste à placer ces gouttes dans un capillaire dans lequel chaque goutte suit l’autre, ce qui permet de les manipuler une par une", reprend Laurent Boitard. Chaque micro-culture peut ainsi être suivie de manière plus précise par le chercheur.

Millidrop en chiffres
Chiffre d’affaires : pas encore
Effectif : 3 personnes
Montant de la levée : 1 million d’euros
Investisseur : Seventure Partners
Secteur : biotech, medtech
Cette innovation est issue des travaux de recherche en millifluidique du laboratoire du professeur Jérôme Bibette, à l’ESPCI ParisTech. Développée depuis une dizaine d’années, cette technologie intéresse Laurent Boitard depuis cinq ans. Il y a vu le potentiel pour créer une société. Pendant ces cinq ans, il a travaillé au sein du laboratoire de l’école d’ingénieurs en partenariat avec deux industriels du matériel de diagnostic médical et de l’agroalimentaire pour valider la mise au point de la machine.

Les travaux commencent aujourd’hui à porter leurs fruits. La levée de fonds auprès de Seventure Partners va permettre de renforcer l’équipe, composée aujourd’hui de trois fondateurs (Laurent Boitard, Denis Cottinet, directeur scientifique, et Jairo Garnica, directeur technique). D’ici à la fin de l’année, deux chercheurs supplémentaires et un commercial devraient intégrer Millidrop. L’effectif devrait atteindre une dizaine de personnes en 2017.

La version définitive pour début 2017

L’apport en fonds propres va également permettre à la jeune société de financer la pré-industrialisation du Millidrop Analyzer. Deux prototypes ont déjà été achetés par des clients qui souhaitent tester le concept. D’autres commandes de prototypes pourraient suivre cette année. "Nous avons besoin de retour clients avant cela, pour mieux intégrer la machine et optimiser la production", confie le président de la société.

La version définitive de la machine devrait être prête pour le début 2017 et la commercialisation pourra démarrer aussi bien auprès des laboratoires publics que de la recherche privée des entreprises. "Plusieurs secteurs industriels peuvent être intéressés, estime Laurent Boitard. Nous devons segmenter ces marchés pour nous cibler deux secteurs pour commencer." Avec pour objectif de réaliser le premier million de chiffre d’affaires cette année-là.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant
La start-up prévoit déjà le coup d’après. Elle travaille sur un dérivé de sa technologie pour développer un outil de diagnostic bactériologique pour les hôpitaux. Prévu pour 2019, ce nouveau produit nécessitera un appui industriel ou une nouvelle levée de fonds.

 

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus