Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

[Loi Sapin 2] La rémunération des dirigeants soumise au vote des actionnaires "est une révolution" pour le sociologue politique François-Xavier Dudouet

Aurélie M'Bida , , , ,

Publié le

Carlos Tavares, le patron de PSA, gagnera plus en 2017, de même qu'Olivier Brandicourt à la tête de Sanofi, et le suspens devrait être levé sous un mois pour Carlos Ghosn… La saison des assemblées générales a démarré pour les grands groupes. Et avec elles, une nouveauté appliquée pour la première fois : les actionnaires peuvent s'opposer à la rémunération des dirigeants, grâce à la loi Sapin 2. François-Xavier Dudouet, sociologue politique et chercheur du CNRS à l’université Paris-Dauphine, décrypte pour L'Usine Nouvelle les enjeux de la nouvelle règle.

[Loi Sapin 2] La rémunération des dirigeants soumise au vote des actionnaires est une révolution pour le sociologue politique François-Xavier Dudouet
Olivier Brandicourt, DG de Sanofi, a vu son augmentation de salaire validée par l'assemblée générale du groupe pour 2017
© Bayer

L'Usine Nouvelle - Que signifie pour vous la mise en place du droit de vote "ex ante" des actionnaires sur la rémunération des dirigeants apportée par la loi Sapin 2 ?

François-Xavier Dudouet C'est une petite révolution ! Le fait que la rémunération des dirigeants soit soumise au vote des actionnaires est un profond changement. Rappelons qu'auparavant, leur rémunération était décidée par le conseil d'administration. Elle faisait l'objet d'une information auprès des actionnaires mais l'assemblée générale n'avait aucun pouvoir de décision, si ce n'est de démettre le dirigeant, chose qu'elle faisait rarement.

C'est une révolution car c'est la mise en œuvre d'une théorie américaine des années 1970 : la corporate governance (nouvelle gouvernance des entreprises, NDLR). Avant cette date, à l'époque des premières sociétés cotées en Bourse, les managers sont seuls décideurs et contrôlent la société, tandis que les actionnaires sont dispersés et ne sont que des chambres[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus