Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les patrons de PME ont le moral au beau fixe et veulent investir

Solène Davesne

Publié le

Bonne nouvelle Les PME ont révisé à la hausse leurs perspectives d’embauche et d’investissement pour cette année, selon le baromètre semestriel réalisé par Bpifrance

Les patrons de PME ont le moral au beau fixe et veulent investir © Pascal Guittet

Hervé Lecesne, le PDG de Nactis Flavours, a le sourire. "La reprise est clairement là. Il y a une dynamique que l’on n’avait pas vu depuis longtemps. On est débordé", raconte le patron du fabricant d’arômes de 250 salariés, qui fournit l’industrie agroalimentaire. Il n’est pas le seul. L’activité a nettement redémarré depuis le début de l’année en France. C’est aussi ce que confirme l’enquête menée par Bpifrance auprès de 4400 dirigeants de PME et publiée vendredi 21 juillet. Interrogés en mai, 40 % des patrons de PME anticipent désormais une hausse de leur activité en 2017, contre 19% pensant le contraire. Le solde d’opinion relatif au chiffre d’affaires progresse ainsi de 8 points sur un an et retrouve son meilleur niveau depuis 2011.

Tous les freins qui pesaient sur l’activité semblent désormais levés : les carnets de commandes se sont remplumés, la trésorerie a retrouvé son niveau d’avant 2008 et les conditions d’accès des PME à des financements externes "n’ont jamais été aussi favorables depuis le début de la décennie", selon Bpifrance. Les PME innovantes et celles présentes à l’exportation s’en sortent encore mieux que la moyenne.

hausse des embauches et des investissements

Résultat : les PME recommencent à embaucher et à investir. En 2017, le moitié des petites entreprises prévoient de réaliser au moins un investissement, soit 3 points de plus que l’année précédente. La proportion d’entreprises ayant recruté des salariés depuis le début de l’année est en hausse de 4 points par rapport à l’an dernier et atteint son plus haut niveau depuis 2011. Revers de la médaille : les difficultés de recrutement concernent désormais 34% des PME, et même 37% dans le secteur industriel, un niveau inédit depuis début 2000.

Et l’amélioration semble bien partie pour durer. D’autres enquêtes viennent conforter l’optimisme affiché par les PME. En juin, une précédente enquête réalisée par Bpifrance auprès des entreprises de taille intermédiaire soulignait déjà des perspectives d’embauches et d’investissement au plus haut depuis sept ans dans les ETI.

Ce qui fait espérer à Philippe Mutricy, le directeur des études de Bpifrance que "notre économie peut connaître un "âge d’or" propice à l’investissement et à l’emploi sur les 30 prochains mois". De quoi garder le moral.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus